En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 338.01 PTS
-0.64 %
5 344.00
-0.40 %
SBF 120 PTS
4 289.52
-0.48 %
DAX PTS
12 591.35
-0.82 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

La Bourse de Paris, prudente, en attendant la Fed

| AFP | 438 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris recule légèrement
La Bourse de Paris recule légèrement ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris reculait légèrement (-0,13%) mardi à la mi-journée, revenant à davantage de prudence en attendant la réunion de la Réserve fédérale américaine.

A 13H55 (11H55 GMT), l'indice CAC 40 perdait 7,28 points à 5.466,63 points, dans un volume de 1 milliard d'euros. La veille, il avait gagné 0,43%.

La cote parisienne a ouvert dans le vert, saluant la rencontre historique entre les dirigeants américain Donald Trump et nord-coréen Kim Jong Un, avant de ralentir le pas et de reculer légèrement.

La Bourse de New York se préparait de son côté à ouvrir en petit recul.

Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne sa tendance, refluait de 0,18%. Celui de l'indice élargi S&P 500 cédait 0,15%, tout comme le Nasdaq, à dominante technologique.

"Les marchés se concentrent sur la Fed après un sommet Kim-Trump positif", a relevé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

La poignée de main décisive entre les deux dirigeants a eu lieu mardi à Singapour, après des décennies de tensions liées aux ambitions nucléaires de la Corée du Nord.

La réunion entre les deux leaders a abouti à la signature d'un document commun dans lequel le dirigeant nord-coréen s'engage en faveur d'une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne".

"La question est bien évidemment de savoir s'il sera respecté", ont souligné les experts de Mirabaud Securities Genève.

Les investisseurs se tournent désormais vers les banques centrales, à commencer par la Fed qui se réunit mardi et mercredi.

La Banque centrale américaine s'apprête à relever une nouvelle fois ses taux d'intérêt mercredi pour accompagner la hausse des prix aux États-Unis et anticiper une accélération de la croissance après la relance budgétaire massive de l'administration Donald Trump.

- Carrefour recherché -

Du côté des indicateurs, le baromètre Zew du moral des investisseurs allemands a nettement baissé en juin, pour revenir à son niveau le plus bas depuis 5 ans.

Les prix à la consommation en mai aux États-Unis sont encore attendus.

Sur le terrain des valeurs, Carrefour prenait la tête de l'indice CAC 40 (+2,20% à 15,36 euros) après l'annonce d'un partenariat avec Google: il permettra notamment d'utiliser à partir de 2019 l'assistant vocal du géant américain pour commander ses achats chez le distributeur français.

Casino gagnait 1,52% à 33,42 euros, les investisseurs accueillant favorablement l'accélération du désendettement du groupe qui a annoncé son intention de céder des actifs non stratégiques pour 1,5 milliard d'euros sur deux ans, notamment des biens immobiliers.

Hermès était pénalisé (-1,84% à 553,60 euros) par un abaissement de sa recommandation à "vendre" par Berenberg.

Le secteur automobile était mal orienté, sous le coup des interrogations liées aux négociations commerciales. Michelin perdait 2,86% à 112,15 euros, Faurecia 1,97% à 70,74 euros, Valeo 1,15% à 53,46 euros et Peugeot 0,73% à 20,34 euros.

  1. Euronext CAC 40

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Chanel vient de dévoiler ses résultats financiers annuels pour la toute première fois, ce qui ne précèderait en aucun cas une éventuelle opération ou...

Publié le 21/06/2018

A contre-courant désormais, Stef s'adjuge 2,6% à 109 euros sur la place parisienne...

Publié le 21/06/2018

AT&T va céder pour 1,1 milliard de dollars ses opérations liées aux datas centers et à la mise à disposition de capacités de stockages à des clients tiers. L'opérateur, qui va allouer le…

Publié le 21/06/2018

  Paris, le 21 juin 2018 - Atos, leader international de la transformation digitale, a remporté un nouveau contrat avec Supercomputing Wales, le centre national de recherche de…

Publié le 21/06/2018

Atos, leader mondial de la transformation digitale, annonce aujourd'hui que sa nouvelle plateforme d'observation de la Terre (EO), officiellement baptisée Mundi Web Services, est désormais en…