En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 771.0
-0.45 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 713.26
+0.51 %
6 506.50
+0.90 %
1.136
+0.14 %

La Bourse de Paris dans le rouge, inquiète au sujet du commerce et de l'Italie

| AFP | 304 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris reculait en début de séance
La Bourse de Paris reculait en début de séance ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris évoluait dans le rouge mardi matin (-0,60%), le contexte géopolitique, marqué par le conflit commercial sino-américain et les tensions entre Bruxelles et Rome, incitant les investisseurs à la prudence.

A 09H20, l'indice CAC 40 perdait 33,15 points à 5.473,67 points. La veille, il avait fini en légère hausse de 0,24%.

Dans un premier temps, l'accord de libre-échange conclu entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique, annoncé dimanche, avait rassuré les opérateurs et contribué à soutenir les marchés financiers.

"Il semble que ce soit pour l'heure un problème de moins à surveiller pour les investisseurs", a estimé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets. Toutefois, l'optimisme a été de courte durée.

"Le revers de la médaille, s'il y en a un, c'est que l'apparente résolution d'un problème permet d'ouvrir un nouveau front et le président Trump a adressé quelques piques à l'Union européenne ainsi qu'à la Chine hier (lundi) lors de sa conférence de presse", a détaillé M. Hewson.

Au moment où il saluait lundi l'accord commercial avec le Canada et le Mexique comme "le plus important de l'histoire des Etats-Unis", Donald Trump s'est lancé dans une nouvelle diatribe contre la Chine, affirmant qu'il n'était pas près de reprendre le dialogue avec Pékin.

Il a également loué le bien-fondé des taxes douanières que son administration inflige déjà sur 250 milliards de dollars d'importations chinoises.

Du côté de l'Europe, la géopolitique dominait également.

Les ministres des Finances de la zone euro ont accentué lundi la pression sur l'Italie pour qu'elle respecte les règles budgétaires de l'UE, tandis que Rome a accusé Bruxelles de "terrorisme sur les marchés financiers".

"L'inquiétude autour de l'Italie devrait inciter les investisseurs à la prudence", a observé M. Hewson.

Du côté des indicateurs, l'agenda était dégarni. Les investisseurs suivront toutefois dans l'après-midi un témoignage du vice-président de la Réserve fédérale américaine (Fed) en charge de la régulation bancaire, Randal Quarles, devant la commission bancaire du Sénat.

En fin de journée, ils prêteront également attention à un discours de Jerome Powell, président de la Fed, devant la NABE (National Association for Business Economics).

En matière de valeurs, Safran cédait 2,16% à 117,80 euros, dans la foulée de l'annonce de l'Etat français qui a décidé de céder 2,35% du capital du groupe aéronautique mais de rester premier actionnaire avec un peu moins de 11% du capital.

Les valeurs financières, pénalisées depuis vendredi par l'annonce du futur déficit italien, évoluaient encore dans le rouge. BNP Paribas perdait 1,69% à 51,11 euros, Crédit Agricole lâchait 1,33% à 11,98 euros et Société Générale reculait de 1,39% à 36,09 euros.

Les valeurs technologiques étaient mal orientées, à l'instar de STMicroelectronics (-1,90% à 15,72 euros) et de Soitec (-1,29% à 61,00 euros).

En revanche, les valeurs pétrolières parvenaient à se maintenir dans le vert, soutenue par la hausse des cours du pétrole. TechnipFMC gagnait 0,97% à 27,11 euros et Total 0,46% à 56,63 euros.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...

Publié le 18/12/2018

 Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2…