En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 867.78 PTS
+0.00 %
4 870.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
3 882.89
-
DAX PTS
11 136.20
-
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.135
-0.15 %

La Bourse de Paris commence le mois de novembre sans grande conviction

| AFP | 528 | Aucun vote sur cette news
Les cours de la bourse chez Euronext à La Défense, le 27 avril 2018
Les cours de la bourse chez Euronext à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini en léger repli (-0,15%) jeudi, manquant de conviction pour entamer le mois de novembre, en l'absence d'une partie des investisseurs du fait d'un jour férié en France.

L'indice CAC 40 a perdu 7,66 points à 5.085,78 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros. La veille, il avait fini en forte hausse de 2,31%.

Après une ouverture en léger repli, la cote parisienne a passé la majeure partie de la matinée dans le vert puis l'essentiel de l'après-midi légèrement dans le rouge.

"Les marchés se sont essoufflés au moment du déjeuner, signe que les investisseurs sont encore hésitants au sujet du rebond" de la veille, a relevé David Madden, un analyste de CMC Markets.

Les indices américains ont par contre profité pour leur part du bon climat d'un échange téléphonique entre les présidents américains et chinois, a-t-il complété.

Donald Trump a affirmé jeudi, dans un tweet peu après l'ouverture positive de Wall Street, avoir eu une "très bonne conversation" au téléphone avec son homologue chinois sur le sujet épineux du commerce, ainsi que sur la Corée du Nord avec qui Washington a engagé des discussions historiques.

Au Royaume-Uni, le ministre britannique chargé du Brexit Dominic Raab a dit qu'il "pensait" parvenir à un accord avec Bruxelles d'ici au 21 novembre dans les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE), selon une lettre adressée à des parlementaires publiée mercredi.

Londres et Bruxelles sont en outre parvenus à un accord sur les services financiers pour maintenir l'accès britannique au marché européen après le Brexit, a affirmé jeudi le quotidien The Times. Des informations catégoriquement démenties par le négociateur en chef de l'Union européenne pour le Brexit Michel Barnier. "Articles de presse trompeurs sur le Brexit et les services financiers", a écrit le Français dans un message posté sur Twitter.

La Banque d'Angleterre (BoE) a annoncé de son côté jeudi avoir maintenu à l'unanimité son taux directeur à 0,75% à l'issue de sa réunion de politique monétaire, et a par ailleurs légèrement abaissé ses prévisions de croissance pour le Royaume-Uni pour 2018.

- Le secteur pétrolier pénalisé -

Du côté des indicateurs, l'agenda était riche en publications.

En Chine, l'activité manufacturière en Chine en octobre a enregistré un très léger rebond.

La productivité aux États-Unis a quant à elle ralenti au troisième trimestre, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage ont légèrement baissé, les dépenses de construction pour septembre sont restées inchangées et l'indice d'activité manufacturière (ISM) pour octobre a ralenti plus qu'attendu.

En matière de valeurs, le secteur pétrolier a été pénalisé par la baisse des cours du brut. Total a baissé de 2,54% à 50,64 euros et TechnipFMC de 1,78% à 23,14 euros.

ArcelorMittal a gagné 0,84% à 22,23 euros. Le géant mondial de l'acier a continué au troisième trimestre à bénéficier d'un environnement de marché favorable, mais son bénéfice net a pâti de charges exceptionnelles liées à l'acquisition du sidérurgiste italien Ilva.

Renault a reflué de 0,15% à 65,97 et Peugeot de 1,05% à 20,81 euros. Le premier a vu ses immatriculations chuter de 3,44% en octobre, tandis que celles du second ont augmenté de 9,22% le mois dernier.

Air France a poursuivi sa hausse (+6,57% à 9,12 euros) après avoir gagné la veille 0,80% à 8,56 euros, fort d'un bénéfice net en progression de 22,6% au troisième trimestre, marqué par la signature d'un accord salarial.

JCDecaux a profité (+1,86% à 29,60 euros) de la finalisation, annoncée mercredi, du rachat de l'australien APN Outdoor.

Bogart a gagné 13,23% à 5,82 euros, fort de l'annonce mercredi de la finalisation du rachat de Distriplus, important groupe belge du secteur.

Abeo est monté de 8,97% à 31,60 euros. Le fabricant et distributeur français d'équipements de sports et de loisirs a annoncé jeudi l'acquisition de Fun Spot Manufacturing LLC, une société américaine spécialisée dans les équipements pour les parcs de loisirs, et notamment les "trampoline parks".

  1. Euronext CAC 40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT