En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 877.72 PTS
+1.74 %
4 874.00
+1.72 %
SBF 120 PTS
3 887.39
+1.72 %
DAX PTS
11 165.48
+2.26 %
Dowjones PTS
24 542.87
+0.71 %
6 763.06
+0.66 %
1.136
-0.23 %

La Bourse de Paris clôture en repli de 0,88%

| AFP | 296 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

a Bourse de Paris a clôturé en net repli vendredi (-0,88%), les investisseurs semblant découragés par des indicateurs économiques qui marquent un essoufflement de la croissance en Chine et en Europe ainsi que par l'issue encore hypothétique du Brexit.

L'indice CAC 40 a reculé de 43,22 points à 4.853,70 points dans un volume d'échanges de 3,67 milliards d'euros. Au cours de la semaine écoulée, l'indice a gagné 0,84%. Mais depuis le 1er janvier, il a cédé 8,64%.

La cote parisienne, qui avait très mal débuté, est restée dans le rouge toute la séance.

Wall Street a également ouvert en baisse vendredi.

Après des données économiques confirmant une "tendance à un ralentissement de la croissance en zone euro et en Chine", "on sent une lassitude en cette fin d'année", "les investisseurs n'ont pas envie de croire" à un rebond significatif, indique à l'AFP Laurent Gaetani, analyste chez Degroofpetercam.

Signe préoccupant pour l'économie chinoise, les ventes de détail, baromètre de la consommation des ménages, et la production industrielle, ont ralenti en novembre en Chine.

En zone euro, la croissance du secteur privé a ralenti et atteint son plus bas niveau depuis plus de quatre ans en décembre. En France, l'activité est ainsi tombée en décembre à son plus bas niveau en deux ans et demi, à 49,3 points contre 54,2 en novembre.

"Cela inquiète les investisseurs", souligne aussi David Madden, analyste chez CMC Markets.

L'annonce d'une nouvelle chute des immatriculations automobiles en Europe a renforcé le malaise.

Sur le Brexit, la Première ministre britannique Theresa May juge encore "possible" d'obtenir des garanties supplémentaires de la part des 27 de l'UE. Mais le président français Emmanuel Macron a affirmé que les 27 pouvaient "clarifier" l'accord de retrait sur le Brexit à la demande des Britanniques, mais pas le "renégocier", à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles.

Elément positif, les 27 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE se sont entendus sur une réforme de la zone euro, y compris sur un budget de la zone euro, a déclaré vendredi la chancelière allemande Angela Merkel.

Les nouvelles en provenance des Etats-Unis étaient aussi plus réconfortantes: les stocks des entreprises manufacturières et de distribution aux États-Unis ont encore augmenté en octobre, un peu au-dessus des prévisions des analystes. La production industrielle a progressé plus que prévu en novembre.

Et premier signe concret de la trêve dans la guerre commerciale Pékin-Washington: la Chine a annoncé vendredi qu'elle suspendrait le 1er janvier, pour trois mois, les surtaxes douanières imposées aux voitures et pièces automobiles importées des États-Unis.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

Chargeurs gagne 2,57% à 19,19 euros, après avoir annoncé une nouvelle organisation pour son pôle Technical Substrates, et précisé ses ambitions pour 2021, où il anticipe notamment franchir 100…

Publié le 18/01/2019

Schlumberger a réalisé au quatrième trimestre 2018 un bénéfice net de 538 millions de dollars, ou 39 cents par action, contre une perte de 2,26 milliards, ou 1,63 dollar par action, un an plus…

Publié le 18/01/2019

GameStop, le premier distributeur mondial de jeux vidéo, a enregistré des ventes meilleures que prévu en fin d’année. Sur la période de 9 semaines s’étant achevée le 5 janvier, ses revenus…

Publié le 18/01/2019

IDI, groupe coté spécialiste du capital investissement, a pris une participation minoritaire dans Group Label pour un investissement en fonds propres de 12 millions d’euros. Group Label…

Publié le 18/01/2019

Neopost annonce la nomination de Martha Bejar (57 ans), experte américaine dans le domaine des logiciels, en qualité d’administratrice indépendante au Conseil d`administration et ce, à compter…