En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 506.85 PTS
+1.44 %
4 529.00
+1.97 %
SBF 120 PTS
3 557.79
+1.67 %
DAX PTS
10 564.74
-
Dow Jones PTS
23 719.37
+1.22 %
8 238.53
+0. %

La Bourse de Paris broie du noir avant la BCE (-6,48%)

| AFP | 783 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris s'effondrait jeudi à la mi-journée (-6,48%), les investisseurs cédant à la panique face à l'ampleur des conséquences économiques du nouveau coronavirus, avant une décision cruciale de la Banque centrale européenne (BCE).

A 13H05 (12H05 GMT), l'indice CAC 40 s'enfonçait de 298 points à 4.311,51 points dans un volume d'échanges nourri de 3,5 milliards d'euros. La veille, il avait fini en baisse de 0,57%. Depuis le début de l'année, l'indice parisien a chuté de près de 28%.

La cote parisienne s'est enfoncée dans le rouge dès l'ouverture et n'est pas parvenue à rectifier sa trajectoire.

De son côté, Wall Street s'apprêtait à vivre une nouvelle séance noire. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average chutait de 5,22%, celui de l'indice élargi S&P 500 perdait 4,94% et celui du Nasdaq, à forte coloration technologique, 5,02%.

"La tension est encore montée d'un cran" après la décision de Donald Trump de suspendre tous les voyages depuis l'Europe vers les Etats-Unis (à l'exception du Royaume-Uni) pour lutter contre la propagation du Covid-19, explique Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finances.

Cette annonce "a pris les investisseurs par surprise" alors qu'ils attendaient plutôt des mesures de soutien économique, souligne Vincent Boy, analyste marché chez IG France.

Les acteurs de marché attendent une réponse coordonnée des autorités politiques et monétaires pour soutenir l'économie mondiale face à l'impact du Covid-19.

Seule grande banque centrale à n'avoir pas encore réagi à la pandémie, la Banque centrale européenne est attendue au tournant jeudi.

La présidente de l'institution, Christine Lagarde, "devra trouver une formule choc alors que la marge de manoeuvre dont elle dispose est très limitée", estime M. Pichard.

Le principal taux de la BCE, permettant aux banques de se refinancer, est déjà à zéro depuis 2016. Jeudi, l'institution pourrait donc innover avec un programme de prêts bancaires ciblant les PME en difficulté.

Avant elle, la Réserve fédérale américaine et la Banque d'Angleterre (BoE) ont annoncé une réduction de leurs taux.

En ce qui concerne les indicateurs, aucune donnée majeure n'est attendue jeudi.

Le CAC 40 aux abois

L'ensemble des valeurs du CAC 40 et du SBF 120 étaient dans la tourmente.

Le secteur aéronautique, particulièrement pénalisé par la pandémie, était durement frappé: AirFrance-KLM lâchait 7,19% à 4,53 euros et Airbus 9,99% à 77,14 euros.

Il en était de même pour les acteurs du tourisme. Accor s'écroulait de 11,01% à 23,45 euros, après avoir annoncé une baisse d'activité depuis le début de l'année en raison de l'épidémie liée au nouveau coronavirus.

Les valeurs pétrolières subissaient de plein fouet la chute des cours de l'or noir, à l'instar de TechnipFMC (-8,37% à 6,83 euros) et de Total (-4,99% à 29,42 euros).

Eurazeo reculait de 5,73% à 47,02 euros, après avoir publié un bénéfice net 2019 en chute de 55% à 123 millions d'euros, sous l'effet d'éléments exceptionnels.

Boiron baissait de 1,75% à 28,00 euros, pénalisé par la chute de 29% à 40,6 millions d'euros de son bénéfice net 2019, lié à la baisse de son chiffre d'affaires.

Maisons du Monde s'enfonçait de 10,2% à 7,68 euros, après avoir averti que son activité avait souffert au premier trimestre de la grève des dockers à Marseille et de l'épidémie de Covid-19 qui contraint la société à fermer provisoirement ses 48 magasins en Italie.

Partouche lâchait 11,4% à 20,80 euros, malgré une progression de son activité de 8,6% au premier trimestre, portée par une bonne fréquentation dans ses casinos et le succès des formes électroniques de jeux traditionnels.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/04/2020

ADOCIALa biotech publiera son chiffre d'affaires du premier trimestreAIRBUSAfin de préserver ses liquidités dans un contexte de crise du Covid-19, easyJet s'est entendu avec Airbus pour obtenir le…

Publié le 09/04/2020

Gaussin annonce un nouveau contrat avec la société PRB (Produits de Revêtement du Bâtiment) pour la fourniture d'une solution clé en main de transport...

Publié le 09/04/2020

Oncodesign a publié un résultat net consolidé 2019 de 1,62 million d'euros, après une perte de 3,15 millions en 2018. Le groupe retrouve ainsi l'équilibre financier un an avant son objectif. Les…

Publié le 09/04/2020

PSB Industries a réalisé sur le premier trimestre un chiffre d'affaires de 63,3 ME, en retrait de 11,2% à taux de change et périmètre constants...

Publié le 09/04/2020

Implanet, société de technologies médicales spécialisée dans les implants vertébraux et les implants de chirurgies du genou, informe ses actionnaires...