Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 570.19 PTS
-0.79 %
6 560.00
-0.73 %
SBF 120 PTS
5 151.31
-0.7 %
DAX PTS
15 490.17
-1.03 %
Dow Jones PTS
34 584.88
-0.48 %
15 333.47
-1.18 %
1.172
0. %

La BCE relève ses prévisions de croissance... et d'inflation

| Boursier | 264 | Aucun vote sur cette news

L'Institution considère que les risques pesant sur les perspectives économiques sont globalement équilibrés...

La BCE relève ses prévisions de croissance... et d'inflation
Credits Reuters

Christine Lagarde s'exprime devant la presse à la suite de la dernière décision de politique monétaire de la BCE. La dirigeante commence par indiquer que le rebond de l'activité de 2,2% au deuxième trimestre a été plus important que prévu et place la zone euro sur la voie d'une forte croissance au troisième trimestre. Cette reprise s'appuie sur le succès des campagnes de vaccination en Europe, qui ont permis une réouverture significative de l'économie.

La BCE table désormais sur une croissance de 5% cette année contre 4,6% attendu précédemment. Le PIB devrait ensuite progresser de 4,6% en 2022, soit légèrement moins que les 4,7% espérés précédemment, puis de 2,1% en 2023.

Par rapport aux dernières prévisions de juin, les projections d'inflation ont également été rehaussées pour 2021, à +2,2% contre +1,9% auparavant, mais aussi pour 2022 (+1,7% contre +1,5%). La hausse des prix est anticipée à +1,5% en 2023 (vs +1,4%). Globalement, Christine Lagarde estime que l'accélération actuelle de l'inflation est largement temporaire et que les facteurs qui la sous-tendent devraient s'atténuer l'année prochaine. La hausse de l'inflation sous-jacente ne sera que graduelle à moyen terme, précise la présidente de la BCE.

L'Institution considère que les risques pesant sur les perspectives économiques sont globalement équilibrés. "L'activité économique pourrait dépasser nos attentes si les consommateurs deviennent plus confiants et épargnent moins que prévu actuellement. Une amélioration plus rapide de la situation au niveau de la pandémie pourrait également conduire à une expansion plus forte que celle envisagée actuellement. Si les goulets d'étranglement de l'offre durent plus longtemps et se traduisent par des hausses de salaires plus importantes que prévu, les pressions sur les prix pourraient être plus persistantes. Dans le même temps, les perspectives économiques pourraient se détériorer si la pandémie s'aggrave, ce qui pourrait retarder la poursuite de la réouverture de l'économie, ou si les pénuries d'approvisionnement s'avèrent plus persistantes que prévu actuellement et freinent la production".

En résumé, l'économie de la zone euro est clairement en train de rebondir. Toutefois, la vitesse de la reprise continue de dépendre de l'évolution de la pandémie et des progrès en matière de vaccination. La légère amélioration des perspectives d'inflation à moyen terme et le niveau actuel des conditions de financement permettent de maintenir des conditions de financement favorables avec un rythme modérément plus faible d'achats nets d'actifs dans le cadre du PEPP. Les mesures de politique économique, y compris l'orientation prospective révisée sur les taux d'intérêt directeurs de la BCE, sont essentielles pour aider l'économie à s'engager dans une reprise durable et, en fin de compte, pour amener l'inflation à notre objectif de 2%, conclut la dirigeante.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de 10...

Publié le 17/09/2021

ST Dupont a levé le voile sur ses résultats du premier trimestre 2021-2022 (clos fin juin). Le groupe a publié une perte nette de 1 million d’euros (contre -3,2 millions un an plus tôt) et une…

Publié le 17/09/2021

Sur les 6 premiers mois de 2021, ABO-GROUP a connu une forte croissance de plus de 30% par rapport aux 6 premiers mois de 2020...

Publié le 17/09/2021

u 1ersemestre 2021, Artea enregistre un chiffre d'affaires de 58 ME en progression de +414% par rapport au 1ersemestre 2020...

Publié le 17/09/2021

La société Altur Investissement a annoncé la fin de la période de réouverture de l’offre publique d’achat déposée par la société Altur Holding visant les actions d’Altur Investissement…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne