5 390.63 PTS
-
5 411.00
-
SBF 120 PTS
4 323.31
-
DAX PTS
12 677.97
-
Dowjones PTS
24 700.21
-1.15 %
7 228.04
-0.32 %
Nikkei PTS
22 296.91
+0.08 %

La BCE ne touche pas à ses taux, l'inflation et le change sous surveillance

| Boursier | 267 | Aucun vote sur cette news

Comme prévu, la BCE a laissé ses taux inchangés. Les marchés attendent la conférence de présentation de la décision, prévue à 14h30...

La BCE ne touche pas à ses taux, l'inflation et le change sous surveillance
Credits Reuters

La Banque centrale européenne a conservé en l'état ses taux directeurs, à l'issue de la réunion du 7 septembre. Elle a également confirmé la dotation mensuelle de 60 milliards d'euros de son programme de rachat d'actifs

Ainsi, le taux de refinancement reste à 0,00%, le taux de facilité marginal à 0,25% et le taux de dépôt à -0,4%. Ces taux servent de référence pour déterminer le coût de l'argent. Les opérations principales de refinancement de la BCE, qui sont exécutées par voie d'appels d'offres chaque semaine, sont donc à taux 0. La facilité de prêt marginal permet pour sa part aux établissements d'obtenir des liquidités à 24h00. Enfin, la facilité de dépôt permet aux banques de placer leurs réserves excédentaires.

"Le Conseil des gouverneurs prévoit que les taux d'intérêt directeurs de la BCE resteront à leurs niveaux actuels pendant une période prolongée, et bien au-delà de l'horizon fixé pour les achats nets d'actifs", a pris soin de préciser la banque centrale dans son communiqué. Le programme actuel de rachat court en théorie jusqu'en décembre 2017, mais il pourra aller au-delà, si nécessaire. La BCE ajoute que si les perspectives deviennent moins favorables ou si les conditions financières ne permettent plus de nouvelles avancées vers un ajustement durable de l'évolution de l'inflation, "le Conseil des gouverneurs se tient prêt à accroître le volume et/ou à allonger la durée du programme".

Lors de la conférence de présentation de la décision qui a débuté peu après 14h30, Mario Draghi a expliqué que la récente volatilité sur le marché des changes est une source d'incertitudes, mais que la croissance économique de la zone euro reste solide. Il a ainsi indiqué que la BCE a relevé à 2,2% sa projection de croissance 2017, ce qui constituerait le rythme le plus élevé depuis 2007. Les projections 2018 et 2019, un peu plus faibles, sont inchangées. Dans le même temps, la projection d'inflation a été abaissée à 1,2% en 2018 et 1,5% en 2019. L'anticipation de 1,5% en 2017 a été conservée. Quoi qu'il en soit, un degré élevé d'accommodation de la politique monétaire reste nécessaire. Le gouverneur de la banque centrale a par ailleurs indiqué que l'institution a prévu de réexaminer à l'automne le calibrage de son programme de rachat d'actifs au-delà de 2017.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

Le prix de souscription des actions nouvelles est de 5,1 euros par action...

Publié le 19/06/2018

verture aux Etats-Unis ABID vise 5,55 euros par action...

Publié le 19/06/2018

Le produit net de l'augmentation de capital permettra de financer une partie de l'acquisition d'un portefeuille de 14 hôtels...

Publié le 19/06/2018

U10 va être transféré sur Euronext Growth...

Publié le 19/06/2018

Plan mondial d'actionnariat salarié 'Link 2018'...