En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

La BCE n'a pas discuté de sa politique de réinvestissement

| Boursier | 162 | Aucun vote sur cette news

La BCE revoit en légère baisse ses prévisions de croissance pour 2018 et 2019, à respectivement 2% et 1,8%, contre 2,1% et 1,9% précédemment. La croissance est toujours attendue à 1,7% en 2020

La BCE n'a pas discuté de sa politique de réinvestissement
Credits Reuters

Mario Draghi tient depuis 14H30 la traditionnelle conférence de presse suivant la décision de politique monétaire de la BCE.

"Le PIB réel de la zone euro a augmenté de 0,4% en glissement trimestriel au cours des deux premiers trimestre de 2018. Malgré un certain ralentissement après la forte croissance enregistrée en 2017, les derniers indicateurs économiques et les résultats d'enquêtes confirment globalement la croissance généralisée de l'économie de la zone euro. Les mesures de politique monétaire continuent de soutenir la demande intérieure. La consommation privée est dopée par les gains d'emploi qui, à leur tour, reflètent en partie les réformes passées du marché du travail et l'augmentation des salaires", souligne le dirigeant.

"Les risques entourant les perspectives de croissance de la zone euro peuvent encore être jugés globalement équilibrés", même si M.Draghi note que "l'incertitude liée à la montée du protectionnisme et à la volatilité sur les marchés émergents a gagné en importance".

Comme attendu, la BCE revoit en légère baisse ses prévisions de croissance pour 2018 et 2019, à respectivement 2% et 1,8%, contre 2,1% et 1,9% précédemment. La croissance est toujours attendue à 1,7% en 2020. Le taux annuel d'inflation est par ailleurs toujours anticipé à 1,7% en 2018, 2019 et 2020.

"D'autres domaines politiques doivent contribuer de manière plus décisive à accroître le potentiel de croissance à long terme et à réduire les vulnérabilités", souligne M.Draghi, qui explique également que "l'output gap "a été comblé en disant que la zone euro croit au-dessus de son potentiel depuis un certain temps.

Concernant la politique de réinvestissement de la BCE, le patron de l'Institution basée à Francfort explique que le Conseil n'a pas discuté de cette dernière et "nous n'avons pas discuté de la date à laquelle nous en discuterons".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…