En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 506.85 PTS
+1.44 %
4 515.00
+1.65 %
SBF 120 PTS
3 557.79
+1.67 %
DAX PTS
10 564.74
+2.24 %
Dow Jones PTS
23 741.31
+1.31 %
8 234.39
+0.06 %

La Banque nationale Suisse ne touche pas à ses taux

| Boursier | 382 | 5 par 1 internautes

La Banque nationale Suisse se distingue...

La Banque nationale Suisse ne touche pas à ses taux
Credits Reuters

La Banque nationale Suisse se distingue. Contrairement à toutes les autres Banques centrales, la BNS vient d'opter pour le statu quo ! Elle interviendra néanmoins de manière accrue sur le marché des changes pour contribuer à stabiliser la situation, en tenant compte de la situation pour l'ensemble des monnaies. En outre, la Banque nationale collabore étroitement avec le Conseil fédéral afin de soutenir au mieux l'économie. La BNS a donc en revanche décidé de laisser son taux directeur et le taux d'intérêt négatif appliqué aux avoirs à vue à la BNS à -0,75%.

Afin de soutenir le rôle des banques dans l'économie, la BNS a par ailleurs décidé d'accroître, au 1er avril 2020, le montant exonéré en faisant passer le facteur d'exonération de 25 à 30, ce qui réduira la charge de l'intérêt négatif pour le système bancaire.

"Le système financier suisse est doté de suffisamment de liquidités. Si nécessaire, la Banque nationale prendra des mesures supplémentaires pour garantir l'approvisionnement en liquidités. De plus, dans le cadre des accords de swap élargis conclus avec d'autres banques centrales, elle met à disposition des liquidités avant tout en dollars des Etats-Unis", souligne également la BNS.

En terme de prévisions économiques, la BNS, qui tablait encore en décembre dernier sur une croissance comprise entre 1,5% et 2% pour 2020, estime désormais probable que la croissance du PIB suisse sera négative sur l'année 2020 prise dans son ensemble. "Le retour à la normale à partir du second semestre pourrait alors déboucher sur une croissance forte en 2021".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/04/2020

ADOCIALa biotech publiera son chiffre d'affaires du premier trimestreAIRBUSAfin de préserver ses liquidités dans un contexte de crise du Covid-19, easyJet s'est entendu avec Airbus pour obtenir le…

Publié le 09/04/2020

Gaussin annonce un nouveau contrat avec la société PRB (Produits de Revêtement du Bâtiment) pour la fourniture d'une solution clé en main de transport...

Publié le 09/04/2020

Oncodesign a publié un résultat net consolidé 2019 de 1,62 million d'euros, après une perte de 3,15 millions en 2018. Le groupe retrouve ainsi l'équilibre financier un an avant son objectif. Les…

Publié le 09/04/2020

PSB Industries a réalisé sur le premier trimestre un chiffre d'affaires de 63,3 ME, en retrait de 11,2% à taux de change et périmètre constants...

Publié le 09/04/2020

Implanet, société de technologies médicales spécialisée dans les implants vertébraux et les implants de chirurgies du genou, informe ses actionnaires...