En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-0.16 %
5 419.50
+0.14 %
SBF 120 PTS
4 329.99
-0.16 %
DAX PTS
12 358.87
+0.00 %
Dowjones PTS
25 299.74
+0.44 %
7 443.82
+0.58 %
1.134
-0.54 %

La Banque de France abaisse légèrement sa prévision de croissance pour 2018

| AFP | 192 | Aucun vote sur cette news
La Banque de France a abaissé jeudi sa prévision de croissance pour la France de 1,9% à 1,8% en 2018
La Banque de France a abaissé jeudi sa prévision de croissance pour la France de 1,9% à 1,8% en 2018 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

La Banque de France a abaissé jeudi sa prévision de croissance pour la France de 1,9% à 1,8% en 2018, afin de tenir compte du "ralentissement temporaire" de l'activité en début d'année et de la baisse de la consommation.

Malgré cette révision, la croissance économique française reste "robuste", souligne dans ses prévisions semestrielles la banque centrale, qui n'entrevoit pas à ce stade de changement de tendance pour l'activité.

La croissance économique devrait ainsi s'établir "sur un rythme de 0,4% par trimestre" à partir de mi-2018, précise l'institution monétaire, qui maintient inchangées ses hypothèses pour 2019 et 2020, à 1,7% puis 1,6%.

La consommation des ménages, déjà modérée en 2017, devrait certes marquer le pas cette année, dans un contexte de remontée des prix de l'énergie et du tabac, qui limite les gains de pouvoir d'achat des ménages.

Mais une amélioration devrait intervenir au fil de l'année, en particulier au moment où les mesures fiscales favorables aux ménages -- comme la baisse de la taxe d'habitation et la suppression des cotisations salariales -- seront effectives.

L'investissement des entreprises, en berne depuis le début de l'année après sa forte progression de 2016 et 2017, devrait de son côté revenir "progressivement vers un rythme de croissance plus conforme à ses déterminants", souligne la Banque de France.

Quant aux exportations, elles devraient être "dynamiques", dans le sillage d'une demande mondiale soutenue. Selon la banque centrale, cette dernière devrait toutefois ralentir "assez nettement en 2019 et 2020", pénalisée par un prix du pétrole durablement élevé.

De nombreux indicateurs ont laissé apparaître ces dernières semaines un ralentissement de l'activité, en raison d'une faible consommation des ménages et d'investissements décevants du côté des entreprises.

Ces mauvais résultats ont conduit certaines organisations internationales à revoir à la baisse leurs estimations pour 2018, à l'image de l'OCDE, qui a amputé son hypothèse de croissance de 0,3 points, à 1,9%.

Le gouvernement, qui espère un rebond de l'activité au second semestre, table pour l'heure sur une hausse du PIB de 2%, en raison des bons résultats enregistrés l'an dernier (2,2% de croissance), qui se répercutent mécaniquement sur ceux de l'année en cours.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

L'international français avait exprimé, à plusieurs reprises, sa volonté d'obtenir un temps de jeu plus régulier...

Publié le 14/08/2018

Innelec Multimedia a réalisé un chiffre d’affaires de 14,2 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018/2018 (clos fin juin). Ce chiffre est en baisse de 7,2% à données publiées et…

Publié le 14/08/2018

Net recul de l'activité caoutchouc, en raison de la baisse des prix.

Publié le 14/08/2018

SII a enregistré au cours de 1er trimestre de l'exercice 2018/2019 un chiffre d'affaires de 147,61 ME, en croissance de 13,9%...

Publié le 14/08/2018

En juillet 2018, le trafic de Paris Aéroport est ressorti en hausse de 3,7% par rapport au mois de juillet 2017, avec 10,4 millions de passagers accueillis, dont 7,2 millions à Paris-Charles de…