En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.51 PTS
+0.67 %
5 278.5
+0.94 %
SBF 120 PTS
4 196.33
+0.66 %
DAX PTS
12 011.04
+0.49 %
Dowjones PTS
25 611.68
+0.48 %
7 334.41
+0.36 %
1.121
+0.22 %

La baisse des impôts de production "reste un des chantiers clefs à mener" dit Le Maire

| AFP | 643 | 3 par 2 internautes
Bruno Le Maire à Paris le 25 avril 2019
Bruno Le Maire à Paris le 25 avril 2019 ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

La baisse des impôts de production "reste un des chantiers clefs à mener" et la TVA réduite dans la restauration restera en place, a déclaré le ministre de l’Économie Bruno Le Maire dans un entretien aux Échos jeudi.

Les impôts de production sont un paquet de taxes locales diverses qui pèsent 80 milliards d'euros par an pour les entreprises du pays, contre 10 milliards d'euros en Allemagne. Bruno Le Maire a plaidé à plusieurs reprises en faveur de leur réduction, considérée comme une priorité afin que la France réussisse sa "reconquête industrielle".

"La baisse des impôts de production, plus élevés en France que chez nos voisins, reste un des chantiers clefs à mener", a-t-il indiqué jeudi au quotidien économique, qui publie l'entretien sur son site internet, alors que le gouvernement a promis une réduction de l'impôt sur le revenu de cinq milliards d'euros à l'issue du grand débat national.

"Cela suppose aussi une concertation avec les représentants des collectivités locales, car la dimension territoriale est forte", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Economie a par ailleurs exclu de revenir sur la TVA réduite dans la restauration, soulignant que le président de la République avait été clair à ce sujet: "il ne veut pas de hausse d'impôts mais des baisses d'impôts", a-t-il assuré aux Echos.

"Nous ne toucherons pas à la TVA restauration, car in fine, c'est une taxe sur les ménages", a-t-il affirmé.

La baisse de TVA pour les restaurateurs a été décidée en 2009, durant la présidence de Nicolas Sarkozy.

A l'issue d'un long bras de fer avec Bruxelles, Paris avait à l'époque obtenu de passer le taux en vigueur de 19,6% à 5,5%. Il a depuis été remonté à 10%. Les professionnels s'étaient engagés en échange à créer 40.000 emplois sur deux ans, et à répercuter la baisse de TVA sur certains produits.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/05/2019

Liée essentiellement à la présence de Valérian et la Cité des mille planètes dans le line-up de l'exercice précédent...

Publié le 24/05/2019

Rallye annonce qu’il a été mis fin avec date d’effet au 24 mai 2019 au contrat de liquidité conclu avec Rothschild Martin Maurel. Au jour de cette résiliation, les moyens suivants figuraient…

Publié le 24/05/2019

Europacorp a dévoilé un chiffre d’affaires 2018/2019 (exercice clos le 31 mars) de 148,7 millions d'euros (hors activités cédées), soit une baisse de 33% par rapport à l’exercice 2017/2018,…

Publié le 24/05/2019

Les principales causes sont la baisse des cours du zinc et du plomb

Publié le 24/05/2019

NEOPOSTLe spécialiste de l'affranchissage du courrier publiera après Bourse son chiffre d'affaires du premier trimestre.source : AOF