5 535.26 PTS
+0.00 %
5 536.0
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 427.90
+0.00 %
DAX PTS
13 559.60
-
Dowjones PTS
26 210.81
-0.01 %
6 963.46
+0.00 %
Nikkei PTS
23 940.78
-0.76 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'UE et le Japon ont "finalisé" leur accord de libre-échange

| AFP | 142 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le 6 juillet 2017, à Bruxelles
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le 6 juillet 2017, à Bruxelles ( JOHN THYS / AFP/Archives )

L'Union européenne et le Japon ont annoncé vendredi, dans un communiqué commun, avoir "finalisé" l'accord de libre-échange qu'ils négociaient depuis 2013.

Bruxelles et Tokyo "envoient un message fort au monde", se sont réjouis le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le Premier ministre japonais, Shinzo Abe.

Les deux parties s'étaient déjà entendues sur les grands principes de cet accord en juillet 2017.

Le texte tel qu'il a été finalisé ne comprend pas la partie liée à la délicate question du règlement des différends entre États et investisseurs, sur laquelle l'UE n'est pas encore parvenue à s'entendre avec le Japon.

La commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, à Bruxelles le 5 juillet 2017
La commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, à Bruxelles le 5 juillet 2017 ( JOHN THYS / AFP/Archives )

Il doit maintenant être soumis aux États membres et au Parlement européen, a souligné la commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, lors d'une conférence de presse, sans faire référence à une possible ratification par les parlements nationaux.

La question d'une ratification nationale des accords de libre-échange négociés par la Commission au nom des États membres fait débat dans l'UE.

Bruxelles aimerait se contenter d'un feu vert du Parlement européen, mais certains pays tiennent à ce que ces accords, de plus en plus contestés, soient ratifiés par leur propre parlement, ce qui peut ralentir, voire remettre en cause, le processus.

Les négociations sur le JEFTA (Japan-EU Free Trade Agreement) avaient été lancées en mars 2013 dans une quasi-indifférence, contrairement aux accords négociés par l'UE avec le Canada (CETA) ou les États-Unis (TTIP/TAFTA).

Il a fallu attendre l'intensification des pourparlers en 2017 pour que des voix s'élèvent, comme celle notamment de l'ONG Greenpeace, qui a dénoncé des discussions menées "derrière des portes closes".

L'entrée en vigueur du traité commercial n'est pas attendue avant début 2019.

L'accord pèsera lourd: l'UE est le troisième partenaire commercial du Japon, tandis que le Japon (127 millions d'habitants) arrive en sixième position pour le vieux continent.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2018

Total a signé un accord avec Samson en vue du rachat de Samson Offshore Anchor, LLC, qui détient une participation de 12,5% dans quatre blocs couvrant la découverte d’Anchor, l’une des…

Publié le 24/01/2018

L'EUR/USD ne montre pas de signe de faiblesse

Publié le 24/01/2018

Parot, qui opère dans le secteur de la concession et de la distribution automobiles, a enregistré une croissance de 43% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre, à 130,4 millions d'euros.…

Publié le 24/01/2018

Novacyt fait état, au titre de son exercice 2017, d'un chiffre d'affaires consolidé en forte hausse de 35% à 15 millions d'euros...

CONTENUS SPONSORISÉS