En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 190.88 PTS
-0.10 %
5 192.50
-0.02 %
SBF 120 PTS
4 120.80
+0.01 %
DAX PTS
11 431.37
+0.26 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.133
-0.13 %

L'UE accepte l'importation de soja américain pour produire du biocarburant

| AFP | 289 | 5 par 1 internautes
L'UE a approuvé mardi l'importation de soja américain destiné à fabriquer du biocarburant
L'UE a approuvé mardi l'importation de soja américain destiné à fabriquer du biocarburant ( YASUYOSHI CHIBA / AFP/Archives )

L'UE a approuvé mardi l'importation de soja américain destiné à fabriquer du biocarburant, s'efforçant ainsi de consolider la fragile trêve commerciale conclue l'été dernier avec le président Donald Trump.

En juillet dernier, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker était parvenu à désamorcer le conflit commercial opposant l'UE aux USA, en promettant à Donald Trump d'accroître les importations de soja américain dans l'Union.

Mardi, la Commission européenne a conclu "que les graines de soja américaines satisfont aux exigences techniques applicables aux biocarburants dans l'UE", a-t-elle annoncé dans un communiqué. Cette autorisation court jusqu'en juillet 2021.

Les Etats-Unis sont déjà le fournisseur numéro un de soja en Europe pour l'alimentation humaine et animale, avec 75% de parts de marché.

Et les achats en provenance d'outre-Atlantique ont enregistré une hausse significative depuis plusieurs mois. Selon des données publiées en janvier par l'UE, les importations de soja américain ont progressé de 112% entre juillet et décembre 2018, comparé à la même période il y a un an.

Les relations entre les USA et l'Union restent tout de même fragiles, et le spectre d'une hausse des droits de douane sur les importations européennes de voitures plane toujours, ce qui inquiète particulièrement l'Allemagne, grand producteur automobile.

Le 18 janvier dernier, l'UE avait présenté ses plans pour discuter d'une réduction des droits de douane de part et d'autre de l'Atlantique, acceptant d'ouvrir des négociations avec les Etats-Unis sur les produits industriels y compris automobiles, mais en excluant l'agriculture.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

JCDecaux a annoncé le lancement d'AAM (Airport Audience Measurement), première mesure d'audience internationale dans l'univers de l'aéroport...

Publié le 21/02/2019

Orange recule de 2,60% à 13,29 euros en Bourse, pénalisé par des perspectives 2019 jugées prudentes, dans le sillage de résultats annuels en progression. Ainsi l’opérateur télécoms a…

Publié le 21/02/2019

Wendel (+6,63% à 110,90 euros) figure parmi les principales hausses du SBF 120, galvanisé par l’annonce de la réception d’une offre pour l'acquisition d'environ 40 % de sa participation dans…

Publié le 21/02/2019

Victime d'une cyberattaque le 24 janvier, Altran a reconfirmé, sur la base d'une analyse approfondie effectuée par des experts techniques et d'investigation indépendants, qu'il n'y a eu aucun…

Publié le 21/02/2019

Eramet chute de 10% à 55,70 euros, pénalisé par des résultats annuels contrastés en raison des soucis rencontrés par sa branche Alliage et par la faiblesse de sa branche nickel. En 2018, le…