En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 514.40 PTS
-0.25 %
5 512.50
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 343.64
-0.16 %
DAX PTS
12 270.29
-0.56 %
Dowjones PTS
26 764.94
+0.17 %
7 740.91
+0.16 %
1.139
+0.24 %

L'or profite des turbulences géopolitiques et commerciales

| Boursier | 272 | Aucun vote sur cette news

Le métal jaune a entrepris une remontée ces dernières semaines face à l'accroissement des facteurs de risque sur l'économie mondiale. L'inflation et les taux très bas ont redonné un peu de lustre à la relique barbare.

L'or profite des turbulences géopolitiques et commerciales

A l'exception de la séance de lundi, l'or vient d'aligner une série de 10 hausses sur les 11 dernières séances, profitant d'une montée des incertitudes économiques et géopolitiques dans le monde.

Mercredi soir sur le Comex, le contrat à terme d'août sur l'or progressait de 0,36% à 1.336$ l'once. Le métal jaune a regagné plus de 5% depuis le 21 mai, et se trouve à 0,9% de son plus haut de l'année, inscrit le 20 février dernier à 1.347,90$ l'once.

Le métal jaune profite de l'environnement d'aversion au risque qui s'est accru ces dernières semaines face aux tensions commerciales, mais aussi du regain des tensions géopolitiques au Moyen-Orient, entre l'Iran et l'Arabie saoudite, allié aux Etats-Unis. Les manifestations monstres qui se déroulent depuis dimanche à Hong Kong contre un projet de loi d'extradition vers la Chine ont aussi favorisé le report des investisseurs vers les placements refuges comme l'or.

Les taux très bas favorisent un retour vers l'or

Le métal jaune a aussi été soutenu par le récent plongeon des taux d'intérêts souverains, qui a réduit l'attractivité relative des placements obligataires par rapport à l'or (qui n'offre pourtant aucun rendement). Le dollar a lui aussi marqué le pas ces derniers jours, ce qui a rendu les achats d'or moins onéreux pour les investisseurs. De plus, l'annonce mercredi d'une inflation de seulement 0,1% aux Etats-Unis en mai (+1,8% sur un an) a accru les attentes de baisses des taux de la Fed.

L'escalade des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine fait craindre un ralentissement plus marqué que prévu de l'économie mondiale, ce qui a amené plusieurs banques centrales à abaisser leurs taux directeurs ces dernières semaines, dont celles d'Australie, du Chili, de la Nouvelle-Zélande ou encore d'Inde. Les marchés s'attendent à ce que la Réserve fédérale américaine assouplisse nettement sa politique monétaire ces prochains mois, après un cycle haussier de trois ans.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, basé sur les contrats à terme sur les "fed funds", les marchés tablent désormais sur 2 à 3 baisses d'un quart de point du taux des "fed funds", actuellement fixé à 2,25%-2,50%. Le statu quo est encore attendu pour la prochaine réunion de la Fed, mardi et mercredi prochain (avec une probabilité de 80%), mais les marchés voient une première baisse lors de la réunion des 30 et 31 juillet. La probabilité est de 86,1% pour une baisse de taux le 31 juillet, dont 69,6% pour une baisse d'un quart de point à 2,00%-2,25% et de 16,5% pour une baisse d'un demi-point pour revenir à 1,75%-2%.

L'or à plus de 1.400$ en cas de nouvelle escalade de tarifs douaniers ?

Dans une note publiée mercredi, Bank of America Merrill Lynch a estimé que "les actifs sûrs devraient continuer à bien se porter dans un climat de guerre commerciale, étant donné que des droits de douane plus élevés impliquent une politique budgétaire plus restrictive aux Etats-Unis". BofA-ML estime ainsi que l'or pourrait franchir les 1.400$ l'once en cas de nouvelle escalade des droits de douane entre Washington et Pékin.

L'or devra pour cela franchir une résistance solide autour de 1.350$ l'once, qu'il n'a pas pu dépasser depuis au moins trois ans, restant cantonné dans un couloir entre 1.200$ et 1.350$ l'once.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/06/2019

Des ambitions de croissance

Publié le 24/06/2019

Fitch Ratings dégrade les notes émetteur long terme et senior non garantie de Carrefour de 'BBB+' à 'BBB'...

Publié le 24/06/2019

Le monde des casinos est agité par une grosse opération lundi. En effet, l’américain Eldorado Resorts a annoncé le rachat de son homologue Caesars Entertainment dans un deal à 17,3 milliards de…

Publié le 24/06/2019

Lundi 24 juin 2019ALSTOMLe groupe spécialisé dans les équipements et services ferroviaires a tenu une journée investisseurs.Mardi 25 juin 2019Aucune publication n'est attendue.Mercredi 26 juin…

Publié le 24/06/2019

Deux avions de combat Eurofighter de l'armée allemande se sont heurtés avant de s'écraser dans le nord-est de l'Allemagne, rapporte la presse locale...