En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 208.25 PTS
+0.23 %
5 212.00
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 135.63
+0.36 %
DAX PTS
11 449.37
+0.23 %
Dowjones PTS
25 850.63
-0.40 %
7 035.16
+0.00 %
1.134
+0.02 %

L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3

| AFP | 196 | 5 par 1 internautes
L'Organisation mondiale de la santé (OMS), inquiète pour la santé auditive des usagers de smartphones et autres lecteurs MP3, a émis une règlementation non contraignante sur le volume sonore de ces appareils audio
L'Organisation mondiale de la santé (OMS), inquiète pour la santé auditive des usagers de smartphones et autres lecteurs MP3, a émis une règlementation non contraignante sur le volume sonore de ces appareils audio ( Justin TALLIS / AFP/Archives )

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), inquiète pour la santé auditive des usagers de smartphones et autres lecteurs MP3, a émis une règlementation non contraignante sur le volume sonore de ces appareils audio.

Environ 50% des jeunes de 12 à 35 ans, soit 1,1 milliard de personnes, risquent à terme de souffrir de pertes auditives en raison "d'une exposition prolongée et excessive à des sons forts", selon l'OMS.

"Etant donné que nous disposons du savoir-faire pour prévenir les pertes auditives, il ne devrait pas y avoir autant de jeunes gens qui continuent d'endommager leur audition en écoutant de la musique", a souligné le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Actuellement, 5% de la population mondiale, soit 466 millions de personnes dont 34 millions d'enfants, souffrent de pertes auditives. L'OMS ne sait toutefois pas quel pourcentage est lié au mauvais usage des appareils audio.

La nouvelle norme, élaborée par l'OMS en partenariat avec l'Union internationale des télécommunications, une autre agence de l'ONU, recommande aux fabricants de ces appareils d'inclure dans les smartphones et les lecteurs audio des systèmes permettant d'évaluer les risques liés au volume sonore.

Ces systèmes permettraient d'informer l'usager sur le niveau sonore et sur la durée d'écoute et de les alerter en cas de danger.

"Pour l'instant, nous n'avons que notre instinct" pour nous dire si le volume sonore est trop élevé, a expliqué Shelly Chadha, médecin de l'OMS, lors d'un point de presse à Genève.

"C'est comme si vous conduisiez sur une autoroute, mais sans compteur de vitesse dans votre voiture ni limite de vitesse. Ce que nous proposons, c'est que vos smartphones soient équipés d'un compteur de vitesse, d'un système de mesure qui vous informe sur la quantité du son que vous recevez et qui vous indique si vous dépassez la limite", a-t-elle dit.

L'OMS propose également d'introduire un contrôle parental du volume ou encore une limitation automatique du volume.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mauna Kea Technologies perd 2,3% à 1,978 euro après l'annonce de la fin de son partenariat commercial avec le spécialiste américain des dispositifs médicaux Cook Medical. A l'automne 2015…

Publié le 22/02/2019

Clasquin a publié ses indicateurs économiques pour l’exercice 2018. Ainsi, le spécialiste de l’ingénierie en transport aérien et maritime a dévoilé une marge commerciale brute de 68,9…

Publié le 22/02/2019

Résultats trimestriels...

Publié le 22/02/2019

Eutelsat bat en retraite de 4,55% à 18,255 euros ; Bpifrance ayant cédé 6,67% du capital de l’opérateur de satellites pour un montant d’environ 285 millions d’euros. Via Bpifrance…

Publié le 22/02/2019

Europcar abandonne 8,4% à 7,115 euros ce matin dans un volume significatif...