En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-1.57 %
4 138.00
-1.91 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-1.67 %
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 052.53
-1.69 %
7 528.11
-1.41 %

Coronavirus: l'Italie entrevoit "une lumière au bout du tunnel"

| AFP | 1351 | 1.50 par 2 internautes
Une employé municipal désinfecte la place Santa Croce à Florence, le 21 mars 2020
Une employé municipal désinfecte la place Santa Croce à Florence, le 21 mars 2020 ( Carlo BRESSAN / AFP )

L'Italie, mise à genoux par le fléau du coronavirus, a enregistré lundi une deuxième baisse consécutive du nombre de morts et de nouveaux cas positifs, alimentant l'espoir prudent d'un ralentissement de la pandémie même si la péninsule a passé la barre des 6.000 morts.

"Ce n'est pas encore le moment de crier victoire, mais nous voyons une lumière au bout du tunnel", a commenté avec un timide sourire Giulio Gallera, responsable de la Santé au sein du gouvernement régional de Lombardie (Nord), la région italienne la plus touchée avec 28.761 cas et 3.776 morts.

Selon le bilan national publié lundi soir, les nouveaux cas ont chuté à 4.789, contre 6.557 samedi. Il fait état de 601 nouveaux décès liés au coronavirus, soit 6.077 depuis le début de l'épidémie.

Lors d'une conférence de presse, le président de l'Institut supérieur de la santé Silvio Brusaferro s'est lui aussi gardé de tout triomphalisme: "J'examine attentivement et d'un regard favorable les chiffres, mais je préfère ne pas m'avancer en confirmant ou non qu'il y a une tendance" à la baisse.

"Nous vivons des journées cruciales. Attention à ne pas baisser la garde", a averti le ministre de la Santé Roberto Speranza.

L'Allemagne a annoncé lundi soir avoir accédé à la demande du gouvernement Italien de prendre en charge des malades. Six patients vont ainsi être transférés à une date non précisée vers des hôpitaux de Dresde et de Leipzig, en Saxe.

Pour accroître les chances du pays de sortir au plus vite de la pandémie, le gouvernement a encore étendu lundi par décret les mesures de confinement, mettant notamment à l'arrêt toutes les industries de production non essentielles et interdisant désormais aux Italiens de sortir de leur commune, sauf en cas "d'urgence absolue" ou pour "raison de santé".

Les forces de l'ordre, omniprésentes, ont aussi intensifié les contrôles, notamment des personnes qui voudraient se rendre dans leur résidence secondaire, ce qui est désormais strictement interdit.

Patient n°1

L'objectif de ce nouveau texte, le troisième en deux semaines, est de limiter au maximum la circulation des personnes, et notamment entre le Nord et le Sud comme cela avait été le cas le week-end des 7 et 8 mars après la décision de placer 15 millions d'habitants du Nord en quarantaine.

L'avenue Viale Alcide de Gasperi, habituellement l'une des plus encombrées de Milan, le 22 mars 2020
L'avenue Viale Alcide de Gasperi, habituellement l'une des plus encombrées de Milan, le 22 mars 2020 ( Piero CRUCIATTI / AFP )

Des milliers de personnes travaillant dans le Nord s'étaient alors précipitées dans les gares pour rejoindre leurs proches en Campanie (région de Naples) ou dans les Pouilles (le "talon" de la botte), contribuant à la propagation du virus dans ces régions moins bien équipées sur le plan sanitaire.

La grande majorité des Italiens semblent à présent accepter et respecter les mesures restrictives comme le montrent les rues désertes des principales métropoles italiennes de Milan à Naples, en passant par Rome et Florence, bien loin des foules observées il y a deux semaines sur les plages ou dans les parcs.

Le club de football de Naples a annoncé lundi le report jusqu'à une date indéterminée de la reprise des entraînements, un temps envisagée mercredi.

Et la grande foire italienne du vin, "Vinitaly" qui se tient à Vérone (nord-ouest), a été reportée à avril 2021. Cette 54e édition avait été repoussée dans un premier temps à juin.

Selon un sondage publié par le quotidien La Repubblica, 94% des personnes interrogées jugent "positives", voire "très positives", les mesures adoptées par l'exécutif, de la fermeture des écoles à l'arrêt des activités commerciales en passant par la limitation de la circulation des personnes. En outre, pour 46% d'entre elles, l'Italie fait mieux que les autres pays européens face à cette crise historique.

Une pharmacienne dans le quartier Prati à Rome, le 23 mars 2020
Une pharmacienne dans le quartier Prati à Rome, le 23 mars 2020 ( Tiziana FABI / AFP )

Dans le Trastevere, quartier pittoresque du coeur de Rome, les clients d'une supérette se pliaient de bonne grâce lundi aux consignes de sécurité, respectant des distances entre eux et mettant des gants en plastique distribués à l'entrée. La plupart portaient des masques, a constaté une journaliste de l'AFP.

Autre motif d'espoir: le patient italien n°1, Mattia, 39 ans, qui avait contaminé sa femme enceinte, un ami, ainsi que ses médecins, a finalement quitté lundi l'hôpital. Il avait aussi infecté du personnel sanitaire de l'hôpital de Codogno, la ville proche de Milan qui était devenue le principal foyer de l'épidémie en Italie, ainsi que des patients et tout leur entourage.

"Il est possible de guérir de cette maladie mais il faut rester à la maison, la prévention est essentielle. J'ai eu de la chance, j'ai été soigné mais maintenant cela pourrait ne plus être possible", a-t-il témoigné sur Facebook.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 1.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend

Publié le 03/04/2020

Le Crédit Agricole a adapté son dispositif d’accompagnement des clients aux particularités du marché des agriculteurs. Il intensifie ses actions pour accompagner ses clients exploitants…