En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 452.03 PTS
+0.54 %
5 447.50
+0.47 %
SBF 120 PTS
4 359.67
+0.44 %
DAX PTS
12 745.38
+0.66 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

L'Iran espère une forte croissance économique en 2018/2019

| AFP | 287 | Aucun vote sur cette news
Le président iranien Hassan Rohani présente  le projet de loi de finances pour l'année 2018/2019 devant le Parlement, le 10 décembre 2017 à Téhéran
Le président iranien Hassan Rohani présente le projet de loi de finances pour l'année 2018/2019 devant le Parlement, le 10 décembre 2017 à Téhéran ( ATTA KENARE / AFP )

L'Iran table sur une croissance économique élevée en 2018/2019, a déclaré dimanche le président iranien Hassan Rohani en dépit de l'incertitude provoquée par la remise en cause de l'accord sur le nucléaire iranien par les Etats-Unis.

"La croissance économique atteindra l'an prochain 6,5%, secteur pétrolier inclus, et 7% sans le pétrole", a déclaré M. Rohani en présentant devant les députés le projet de loi de finances pour l'année iranienne 1397 (21 mars 2018 au 20 mars 2019).

Le gouvernement avait déjà tablé sur les mêmes taux de croissance pour l'année budgétaire en cours, mais selon la dernière prévision du centre de recherche du Parlement, le PIB ne devrait finalement croître que de 3,9%.

L'hypothèse de croissance retenue par le gouvernement est optimiste par rapport à d'autres prévisions.

Le Fonds monétaire international (FMI) estime pour sa part que l'économie iranienne, fortement dépendante du pétrole, devrait croître de 3,5% en 2017 et que la croissance devrait s'accélérer légèrement en 2018 et 2019 pour atteindre respectivement 3,8% et 4%.

L'amélioration de l'économie iranienne a été l'un des enjeux principaux de la présidentielle de mai ayant conduit à la réélection de M. Rohani.

Le premier mandat du président (2013-2017) a été marqué par une avancée diplomatique majeure avec la conclusion de l'accord de juillet 2015 sur le nucléaire iranien.

Ce texte a permis la réintégration de l'Iran dans le concert des nations après des années d'isolement et la levée des sanctions internationales liées au programme nucléaire de Téhéran, en échange de garanties offertes par la République islamique pour prouver qu'elle ne cherche pas à sa doter de la bombe atomique.

Mais les promesses de campagnes du président en matière économique tardent à se concrétiser alors que l'afflux d'investissements étrangers reste relativement limité et se retrouve même freiné par la menace du président américain Donald Trump de sortir son pays de l'accord nucléaire et de rétablir les sanctions économiques américaines.

Le taux de chômage reste élevé --il devrait atteindre 12,7% en 2017, selon le FMI-- tout comme l'inflation qui pourrait être à deux chiffres cette année, alors que le rial ne cesse de baisser face au dollar sur le marché des changes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Atari rebondit de 9,9% désormais à 0,49 euro ce mercredi dans un volume de 2 millions de pièces...

Publié le 18/07/2018

Fin d'action de concert au capital

Publié le 18/07/2018

Ericsson bondit de 9,13% à 74,10 couronnes suédoises à la faveur de deux bonnes nouvelles : des comptes moins dégradés que prévu au deuxième trimestre et une activité dynamique aux Etats-Unis.…

Publié le 18/07/2018

EOS imaging retombe en bourse, sur la place parisienne ce mercredi...

Publié le 18/07/2018

Greenpeace et le réseau Sortir du nucléaire portent plainte contre EDF et sa filiale Framatome suite aux problèmes de soudures constatés sur le...