5 366.15 PTS
-
5 364.00
-
SBF 120 PTS
4 270.60
-
DAX PTS
13 167.54
+0.83 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+1.11 %
Nikkei PTS
22 646.08
+1.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'inégalité entre les hommes et les femmes se creuse après 10 ans de progrès

| AFP | 85 | Aucun vote sur cette news
Les inégalités entre les hommes et les femmes se sont de nouveau creusées cette année, pour la première fois après dix ans de progrès constants en matière de parité des genres
Les inégalités entre les hommes et les femmes se sont de nouveau creusées cette année, pour la première fois après dix ans de progrès constants en matière de parité des genres ( JOHANNES EISELE / AFP/Archives )

Les inégalités entre les hommes et les femmes se sont de nouveau creusées cette année, pour la première fois après dix ans de progrès constants en matière de parité des genres, a annoncé jeudi le Forum économique mondial (WEF).

Le rapport annuel du WEF sur la parité entre hommes et femmes porte sur 144 pays et analyse les inégalités entre les sexes dans le monde du travail, mais aussi dans les domaines de l'éducation, de la santé et de la politique.

L'étude indique ainsi qu'au rythme actuel, les inégalités entre les hommes et les femmes au travail ne disparaîtront pas avant 2234, alors que l'an dernier, elle avançait un horizon de 170 ans pour atteindre cet objectif.

Pour la 4e année consécutive, le fossé entre les genres dans le domaine de l'emploi s'est en effet creusé, rejoignant le niveau de 2008, note le rapport.

- "coup d'arrêt" -

Inégalités homme femme au travail
Inégalités homme femme au travail ( Elia VAISSIERE / AFP )

Globalement, l'année 2017 "marque un coup d'arrêt après une décennie de progrès lents mais constants en termes d'amélioration de l'égalité des sexes, puisque l'écart entre les genres à l'échelle du monde s'est creusé pour la première fois depuis la publication du premier rapport en 2006", souligne le WEF.

Au rythme actuel, il faudra encore un siècle pour combler l'écart global entre les hommes et les femmes à l'échelle de la planète, contre 83 ans l'année dernière.

"En 2017, nous ne devrions pas voir la tendance à l'amélioration de la parité se retourner", a déploré l'un des auteurs du rapport, Saadia Zahidi.

Derrière ce recul se cache un creusement de l'écart entre les hommes et les femmes dans les quatre piliers étudiés par les experts.

"Les domaines où les disparités entre les genres demeurent les plus difficiles à surmonter sont l'économie et la santé", tandis que "le fossé politique est celui où les disparités entre les sexes sont les plus criantes et il pourrait mettre 99 ans à se résorber", pointe le WEF.

Compte tenu des tendances actuelles, l'écart entre les genres dans le domaine de l'éducation pourrait lui être comblé d'ici 13 ans.

En 2017, l'Europe de l'Ouest demeure la région la plus performante en matière de réduction des inégalités de genre, devant l'Amérique du Nord.

La région Moyen-Orient et Afrique du Nord est en revanche la moins bien classée.

Parmi les pays du G20, la France se classe au premier rang pour la parité hommes-femmes, suivie de l'Allemagne, du Royaume-Uni, du Canada, de l'Afrique du Sud et de l'Argentine.

Dans le classement général, qui reste dominé par les pays du Nord de l'Europe - Islande, Norvège et Finlande - la France gagne 6 places et arrive au 11e rang, grâce notamment à ses progrès en matière d'égalité dans le domaine politique. En 2006, lors du premier rapport, elle était en 70e position.

"Le +challenge+ pour la France est maintenant d'améliorer son score au niveau du pilier économique, où elle arrive 64e pour la deuxième année consécutive", a relevé l'étude.

Les Etats-Unis ont en revanche perdu 4 places et se retrouvent au 49e rang du classement général en raison de la diminution de la représentation des femmes en politique.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2017

Lors de la conférence annuelle de la RSNA 2017La toute dernière technologie offre de nouvelles modalités d'imagerie avec des vitesses et des...

Publié le 21/11/2017

L'Iran a mis en garde Total contre la perte de son investissement s'il se désengageait du champ gazier géant South Pars.

Publié le 21/11/2017

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre de l'exercice 2017 d'ESI s'établit à 24,9 ME, en recul de 2,4% à taux constants par rapport à la même période...

Publié le 21/11/2017

Sur les 9 premiers mois de l'exercice 2017, le groupe réalise un chiffre d'affaires de 51 ME

Publié le 21/11/2017

Au troisième trimestre, ESI Group a réalisé un chiffre d'affaires de 24,9 millions d'euros en baisse de 2,4% à taux de change constant. L'effet de change sur la période est négatif à hauteur de…

CONTENUS SPONSORISÉS