En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 817.67 PTS
+1.59 %
4 809.5
+1.58 %
SBF 120 PTS
3 827.12
+1.53 %
DAX PTS
10 785.73
+1.54 %
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+0.00 %
1.138
+0.27 %

L'Inde va restreindre l'accès au Taj Mahal

| AFP | 521 | Aucun vote sur cette news
Les autorités indiennes ont décidé de limiter l'accès au Taj Mahal pour préserver ce monument emblématique du 17e siècle
Les autorités indiennes ont décidé de limiter l'accès au Taj Mahal pour préserver ce monument emblématique du 17e siècle ( DOMINIQUE FAGET / AFP )

L'Inde va limiter le nombre de visiteurs autorisés à se rendre au Taj Mahal, dans le but de mieux préserver son plus célèbre monument.

Situé tout près d'Agra à 200 km au sud de New Delhi, le Taj Mahal, que les Indiens surnomment le "monument de l'amour", est admiré chaque année par des millions de touristes et est une étape incontournable pour les dignitaires étrangers.

La démocratisation du tourisme à l'intérieur de l'Inde contribue à la hausse de la fréquentation du site, qui augmente notamment la pression sur ses fondations.

Construit entre 1631 et 1648 par l'empereur moghol Shah Jahan en mémoire de sa femme préférée, Mumtaz Mahal, le mausolée de marbre blanc serti de pierres précieuses doit en outre subir des ravalements réguliers pour l'empêcher de jaunir sous l'effet de la pollution de l'air.

En moyenne, entre 10.000 et 15.000 personnes visitent chaque jour le Taj Mahal. Mais ce chiffre peut atteindre les 70.000 visiteurs le week-end.

Les autorités ont annoncé mercredi qu'un maximum de 40.000 personnes seraient désormais autorisées chaque jour.

"Nous devons assurer la sécurité du monument comme des visiteurs. La gestion des foules était en train de devenir un défi pour nous", a déclaré à l'AFP sous couvert de l'anonymat un responsable de l'agence archéologique indienne, l'Archeological Survey of India (ASI).

La restriction ne concernera pas les touristes étrangers, qui paient 1.000 roupies (13 euros), mais seulement les Indiens, qui paient un ticket d'entrée à 40 roupies. Ces derniers pourront s'affranchir de la restriction s'ils acceptent de s'acquitter des 1.000 roupies.

Près de 6,5 millions de personnes ont visité le Taj Mahal en 2016, selon le gouvernement indien.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Les marchés actions européens rebondissent sur des rachats à bon compte après un début de semaine calamiteux. Cette embellie a été confortée par l'amélioration inattendue du sentiment des…

Publié le 11/12/2018

Copyright GlobeNewswire Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien : http://hugin.info/143549/R/2228613/875251.pdf Information…

Publié le 11/12/2018

Le groupe allemand Daimler a l’intention de consacrer d'ici 2030 plus de 20 milliards d'euros à l'achat de cellules de batteries. Cette annonce s’inscrit dans le cadre de son offensive dans la…

Publié le 11/12/2018

Suez cède 2,3% à 12,05 euros, pénalisé par le statu quo d'Engie. Son principal actionnaire (32% du capital) a finalement décidé de conserver cette participation, révèle les Echos. Ce choix…

Publié le 11/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir enfoncé, le 5 décembre dernier, le niveau de support majeur des 7.82 euros. Du côté des indicateurs techniques, le RSI…