5 363.91 PTS
+0.02 %
5 361.50
-0.03 %
SBF 120 PTS
4 283.09
-0.03 %
DAX PTS
13 007.84
+0.03 %
Dowjones PTS
22 956.96
+0.37 %
6 114.53
+0.00 %
Nikkei PTS
21 336.12
+0.38 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'Ile-de-France veut aider le covoiturage à décoller

| AFP | 99 | Aucun vote sur cette news
L'Ile-de-France a annoncé lundi un ensemble de mesures pour encourager le covoiturage au quotidien
L'Ile-de-France a annoncé lundi un ensemble de mesures pour encourager le covoiturage au quotidien ( LUDOVIC MARIN / AFP )

L'Ile-de-France a annoncé lundi un ensemble de mesures pour encourager le covoiturage au quotidien, "absolument crucial" selon la présidente de région, Valérie Pécresse, pour lutter contre les embouteillages et la pollution, en complément des transports en commun.

"Il s'agit de faire changer les comportements des Franciliens, de leur faire adopter la voiture partagée", a résumé Mme Pécresse, en concédant, aux côtés de représentants de 17 start-up spécialisées dans ce mode de transport, que "ça ne se fera pas en un jour".

Dans le contexte de transports en commun saturés aux heures de pointe, ces entreprises, via des plateformes et applications numériques, s'efforcent de lutter contre un facteur d'inefficacité du transport de personnes en Ile-de-France: le taux d'occupation très bas des voitures individuelles.

"Selon les études, c'est 1,1 ou 1,3 occupant par véhicule en Ile-de-France sur les routes tous les matins et tous les soirs", a rappelé Mme Pécresse, qui s'exprimait en qualité de présidente d'Ile-de-France Mobilités (ex-Stif), l'organisme gestionnaire des transports dans la région.

Valerie Pecresse, présidente d'Ile-de-France Mobilités et de la région Ile-de-France, ici le 13 septembre 2017 à Lima 

, delivers a speech during the 131st International Olympic Committee (IOC) Session in Lima on September 13, 2017.The ICO meeting in Lima will confirm Paris and Los Angeles as hosts for the 2024 and 2028 Olympics, crowning two cities at the same time in a historic first for the embattled sports body.
Valerie Pecresse, présidente d'Ile-de-France Mobilités et de la région Ile-de-France, ici le 13 septembre 2017 à Lima , delivers a speech during the 131st International Olympic Committee (IOC) Session in Lima on September 13, 2017.The ICO meeting in Lima will confirm Paris and Los Angeles as hosts for the 2024 and 2028 Olympics, crowning two cities at the same time in a historic first for the embattled sports body. ( Fabrice COFFRINI / AFP/Archives )

"Si on arrive à avoir deux occupants par voiture en moyenne, on enlève un tiers de voitures des routes, c'est considérable", a-t-elle dit. 16 millions de trajets quotidiens sont effectués dans la région, qui cumule en moyenne environ 250 km d'embouteillages.

Des "jeunes pousses" se sont lancées sur le créneau, avec des modèles différents: lignes virtuelles, recrutement sur des bassins d'emploi, auto-stop numérique...

Mme Pécresse a toutefois estimé que "le covoiturage courte distance a besoin d'aide pour se développer" et atteindre une masse critique, en affirmant que le modèle de certains "ne décollait pas".

Pour tenter d'amorcer la pompe, Ile-de-France Mobilités va subventionner chacune des 17 entreprises à hauteur 50.000 euros maximum pour que, pendant trois mois, elles puissent lancer des offres promotionnelles, comme le versement de deux euros par conducteur ou passager.

- Accueil favorable du ministère -

Pour inciter les usagers à recourir à ces start up, les services de huit des 17 entreprises vont être intégrés dans le moteur de recherche d'itinéraires ViaNavigo, consulté selon Mme Pécresse par 3,5 millions de personnes par mois.

La dirigeante de l'exécutif francilien, qui a donné rendez-vous en décembre pour un bilan de l'opération, a aussi annoncé lundi la construction d'ici à 2021 de 10.000 nouvelles places de parking relais à proximité des gares franciliennes. Certaines d'entre elles seront réservées aux "co-voitureurs", ces derniers pouvant obtenir des tarifs réduits en validant leurs cartes Navigo.

Enfin, Mme Pécresse a dit qu'elle demanderait à l'Etat, dans le cadre des Assises de la mobilité qui s'ouvrent cette semaine, l'ouverture de futures voies de bus autoroutières au covoiturage, évoquant l'A10 (sud-ouest de Paris), l'A12 (nord-ouest) et l'A3 (est).

La ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, a déjà manifesté ses bonnes dispositions vis-à-vis de ces solutions.

Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, le 21 février 2017 à Paris
Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, le 21 février 2017 à Paris ( MARTIN BUREAU / AFP/Archives )

"Il est temps que nous arrêtions de penser uniquement en termes d'infrastructures nouvelles quand nous avons encore des réserves de capacité aussi considérables. Les enjeux immédiats à cet égard seront notamment de faire décoller le covoiturage domicile-travail", a-t-elle affirmé mercredi.

Ces mesures vont "rapidement permettre de créer un réseau de transport en commun complémentaire du réseau existant", s'est réjouie la start-up Karos, qui revendique avoir réalisé 60.000 trajets franciliens en 12 mois.

L'intégration dans ViaNavigo constitue un "excellent moyen de +casser le réflexe+ de la voiture individuelle", a dit Julien Honnart, président d'une société concurrente, WayzUp.

Parmi les autres acteurs du secteur figurent aussi BlaBlaLines, service du champion du covoiturage longue distance BlaBlaCar, ou encore iDVROOM (filiale de la SNCF).

"On verra quel modèle rencontrera son marché", a dit Mme Pécresse en défendant l'idée de "donner leur chance à tous les modèles".

Selon une étude publiée en mai par l'observatoire de la mobilité en Ile-de-France, 41 millions de déplacements par jour ouvrable sont effectués par les Franciliens, dont 15,5 (38%) en voiture. Plus de la moitié de cette part des déplacements (8,7 millions) s'effectue seul à bord.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2017

Horizontal Software a annoncé le lancement d’une solution Cloud-Saas baptisée Keentalents dédiée aux PME-ETI. Cette solution pré-paramétrée est présentée comme "simple à utiliser, rapide…

Publié le 17/10/2017

En hausse en matinée après la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre supérieur aux attentes, Danone (+1,12% à 70,13 euros) accélère sa progression à la mi-séance. Le titre…

Publié le 17/10/2017

Harley-Davidson a annoncé pour le troisième trimestre fiscal un bénéfice net de 68 M$ soit 40 cents par titre, contre 114 M$ et 64 cents par action un...

Publié le 17/10/2017

Changement à venir à la tête de Danone...

Publié le 17/10/2017

Dans de gros volumes, Drone Volt avance de 2,4% à 0,85 euro à la mi-journée à Paris, les investisseurs saluant la publication trimestrielle de la...

CONTENUS SPONSORISÉS