En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 090.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.158
-0.01 %

L'ex-patron d'Uber veut vendre près du tiers de ses parts

| AFP | 318 | Aucun vote sur cette news
Travis Kalanick, l'ancien patron et co-fondateur d'Uber, ici à New Delhi le 16 décembre 2016
Travis Kalanick, l'ancien patron et co-fondateur d'Uber, ici à New Delhi le 16 décembre 2016 ( MONEY SHARMA / AFP/Archives )

Travis Kalanick, l'ancien patron et co-fondateur d'Uber, prévoit de vendre 29% de sa participation dans l'entreprise, une opération qui lui rapporterait 1,4 milliard de dollars, rapporte jeudi l'agence de presse Bloomberg.

M. Kalanick, qui détient actuellement 10% de la société de service de location de voiture avec chauffeur, céderait ses titres dans le cadre de l'entrée au capital d'un consortium d'investisseurs emmené par le groupe japonais Softbank et valorisant Uber 48 milliards de dollars, précise Bloomberg en citant des sources proches du dossier.

L'entreprise prévoit de s'introduire en Bourse en 2019 mais a été touchée ces derniers mois par une vague d'affaires et de scandales qui ont terni sa réputation.

M. Kalanick avait dû quitter ses fonctions de président en juin. Il reste cependant encore membre du conseil d'administration.

La société Uber est notamment visée par plusieurs enquêtes des autorités américaines, portant sur des soupçons de corruption de responsables étrangers ou d'utilisation de logiciels illégaux. Elle est aussi poursuivie par Waymo, filiale d'Alphabet (Google) spécialisée dans la voiture autonome, qui l'accuse de lui avoir volé des technologies.

Selon Bloomberg, M. Kalanick souhaitait initialement vendre jusqu'à la moitié de ses parts mais en a été empêché par l'accord passé entre Uber et ses nouveaux investisseurs.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

L'Eanm est le congrès de référence pour le secteur de la médecine nucléaire

Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...