5 427.19 PTS
-
5 421.5
-0.11 %
SBF 120 PTS
4 324.77
-
DAX PTS
13 183.53
-
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
-0.16 %
Nikkei PTS
22 855.03
-0.05 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'euro grimpe encore face au dollar, proche des 1,17$

| Boursier | 143 | Aucun vote sur cette news

Tous les feux sont au vert pour la devise unique...

L'euro grimpe encore face au dollar, proche des 1,17$
Credits Reuters

La devise européenne n'en finit plus de monter face au dollar, à nouveau sur ses niveaux de début 2015. Alors qu'un grand nombre d'experts envisageaient il y a quelques mois encore un retour de la parité euro/dollar, la devise de la zone euro affiche un gain impressionnant de plus de 11% depuis le premier janvier face à la monnaie de l'oncle Sam, proche des 1,17$ actuellement entre banques (+0,45%).

Les indices de confiance au sommet

L'euro bénéficie une nouvelle fois d'une actualité favorable ce mardi. L'indice Ifo, mesurant la confiance des milieux d'affaires allemands a atteint un niveau historique pour le troisième mois d'affilée en juillet, à 116 points, là où le consensus tablait sur 114,9.

Le climat des affaires continue également de progresser en France, évoluant à ses niveaux les plus élevés depuis six ans, voire d'avant crise dans certains secteurs, ce qui conforte l'accélération de la croissance attendue cette année.

La Grèce de retour sur le marché de la dette

Après trois ans d'absence, la Grèce a par ailleurs fait son retour sur le marché obligataire en émettant une nouvelle ligne à cinq ans. Le pays méditerranéen a conclu le mois dernier une revue déterminante de son troisième plan de renflouement et ses créanciers ont donné quelques précisions sur l'allègement de dette qu'elle peut espérer un fois le plan en cours arrivé à échéance. Athènes a dit que son retour sur le marché devait être considéré comme un test et qu'il s'inscrivait dans le cadre de sa stratégie pour retrouver un accès régulier au marché dans de bonnes conditions, après la fin de son programme de renflouement l'an prochain.

Pas de surprises à attendre du côté de la Fed

Dans ce contexte porteur pour l'euro, la Fed débute cet après-midi une réunion de deux jours au cours de laquelle aucune décision d'ampleur n'est attendue. Selon l'outil Fedwatch du CME, les marchés donnent moins de 50% de chances de voir la Réserve fédérale augmenter ses taux d'ici la fin de l'année. "Sauf si la Fed annonce demain le début d'une réduction de son bilan, il sera difficile pour le dollar de changer de cap", explique à MarketWatch, Richard Perry, analyste chez Hantec Markets. "Une annonce radicale de la Fed en l'absence de conférence de presse de Yellen ou de projections économiques reste un scénario peu probable, donc le fort courant vendeur sur le dollar devrait se poursuivre".

"Fondamentalement, l'euro est encore sous-évalué par rapport au dollar et nous voyons toujours l'opportunité d'un euro plus élevé dans les six à douze mois à venir", affirme au 'Financial Times', Mikael Olai Milhøj, analyste senior chez Danske Bank. "Nous pensons qu'il n'y aura pas de changements majeurs dans la déclaration de la Réserve fédérale, bien qu'il soit probable qu'elle adopte un ton légèrement plus accommodant, étant donné que l'inflation est ressortie plus faible que prévu pendant quatre mois consécutifs".

La croissance américaine en question

Au-delà de la décision du Comité de politique monétaire de la Fed, les investisseurs surveilleront de près vendredi les données relatives à la croissance américaine au deuxième trimestre alors que la première économie mondiale commence à montrer des signes d'essoufflement et que l'administration Trump a le plus grand mal à faire passer ses réformes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Cette acquisition enrichit l'écosystème des microcontrôleurs STM32 avec un environnement de développement intégré (IDE) de premier plan La première offre consolidée est…

Publié le 12/12/2017

L'endettement financier net au 30 septembre 2017 ressort à 4,6 ME...

Publié le 12/12/2017

L'admission des actions nouvelles au nominal de 0,18 euro sur le marché Euronext Paris sera demandée...

Publié le 12/12/2017

La société tiendra un symposium consacré à la nouvelle voie métabolique découverte par le Dr. Catherine Llorens-Cortes...

Publié le 12/12/2017

Ensemble, ces 2 entités ont commercialisé 1.134 véhicules en 2016, dont 51% de véhicules neufs et 49% de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires cumulé de 13,5 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS