5 501.88 PTS
-0.48 %
5 514.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 405.23
-0.43 %
DAX PTS
13 010.55
-0.74 %
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
-0.33 %
Nikkei PTS
22 851.75
-

L'Etat va céder des participations, pas forcément 100%, confirme E. Philippe

| AFP | 353 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre français Edouard Philippe à Châlons-en-Champagne, le 1er septembre 2017
Le Premier ministre français Edouard Philippe à Châlons-en-Champagne, le 1er septembre 2017 ( François NASCIMBENI / AFP/Archives )

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a confirmé dimanche que l'Etat allait "céder des parties de capitaux" qu'il détient dans des entreprises, mais pas forcément 100%, et sans reprendre le mot de "privatisation" employé samedi par son ministre, Bruno Le Maire.

Ces cessions interviendront "au rythme et aux conditions les plus intéressantes pour l'Etat, pour alimenter des fonds qui serviront à financer l'innovation et la recherche", a-t-il dit.

A la question: "ce ne sera pas forcément 100%" qui seront cédés, il a répondu: "vous avez tout compris" et s'est refusé à donner le moindre chiffre sur les cessions prévues, ou sur leur date.

Samedi, le ministre de l'Economie avait indiqué qu'il annoncerait dans "quelques semaines" la privatisation de certaines entreprises afin de financer l'innovation. La Française des Jeux fait partie des pistes étudiées, selon certains experts.

M. Le Maire avait déjà annoncé début juillet qu'il prévoyait d'"importantes cessions d'actifs" pour financer l'innovation, à laquelle l'Etat destinera 10 milliards d'euros.

Pendant la campagne électorale, Emmanuel Macron avait promis d'alimenter ce fonds de 10 milliards par les dividendes tirés du portefeuille de l'Etat, mais aussi peut-être par quelques privatisations.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/06/2018

Le contrat de Délégation de service public prévoit dans cette situation le paiement des pertes supportées par le concessionnaire soit 150 ME à fin 2017...

Publié le 15/06/2018

De nouveaux administrateurs...

Publié le 15/06/2018

Retour d'assemblée générale ABC arbitrage...

Publié le 15/06/2018

Le géants des concessions et du BTP aurait d'ores et déjà contacté des investisseurs en vue de la privatisation d'ADP, selon des sources citées par l'agence 'Reuters'.

Publié le 15/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles a été fixé à 108,58 euros...