En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
-
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

L'épouse de Carlos Ghosn entendue par la justice japonaise

| AFP | 329 | Aucun vote sur cette news
Carlos Ghosn (g) et sa femme Carole sortent des bureaux de l'avocat Junichiro Hironaka, le 3 avril 2019 à Tokyo
Carlos Ghosn (g) et sa femme Carole sortent des bureaux de l'avocat Junichiro Hironaka, le 3 avril 2019 à Tokyo ( Kazuhiro NOGI / AFP/Archives )

L'épouse de Carlos Ghosn, revenue au Japon après son départ précipité, a été interrogée jeudi au tribunal de Tokyo sur les nouveaux soupçons de malversations reprochées à l'ancien PDG de Renault-Nissan, a-t-on appris auprès de son avocat.

Carole Ghosn "a répondu en toute sincérité comme elle en avait fait le serment", a déclaré Junichi Hironaka, principal défenseur japonais de l'ex-grand patron, sans donner davantage de détails de cette audition qui a duré un peu moins de trois heures.

Elle était arrivée en début d'après-midi au tribunal et un cortège de voitures est ressorti des lieux vers 17H, avec à son bord une de ses proches et un autre avocat de l'équipe de défense de Carlos Ghosn, ont constaté des photographes de l'AFP.

Selon Me Hironoka, ce sera la seule audition de Mme Ghosn qui a été interrogée en tant que témoin dans le dernier volet de l'affaire, celui qui vaut à M. Ghosn d'être retourné le 4 avril en prison, un mois à peine après sa libération sous caution.

Le Franco-Libano-Brésilien, âgé de 65 ans, est soupçonné par le parquet d'avoir détourné des fonds de Nissan via un distributeur de véhicules du constructeur japonais à l'étranger. Il s'agit du sultanat d'Oman, selon une source proche du dossier.

D'après des éléments de l'enquête interne de Nissan, une partie de ces sommes ont abouti sur les comptes d'une société dirigée par Carole Ghosn, "Beauty Yachts", enregistrée dans les Iles vierges britanniques. L'argent aurait servi à l'achat d'un luxueux bateau, d'un coût de 12 millions d'euros, baptisé "Shachou" (prononcer "shatchô", patron en japonais), a précisé la même source.

Interrogé par l'AFP, le tribunal de Tokyo s'est refusé à tout commentaire.

Carole Ghosn avait quitté le Japon en fin de semaine dernière après la nouvelle arrestation de son mari, affirmant qu'elle s'était "sentie en danger". Son passeport libanais lui a été confisqué mais elle a voyagé avec un document américain.

Mme Ghosn "est retournée au Japon", "c'est bien la preuve qu'elle n'a jamais entendu fuir qui que ce soit", avait déclaré mercredi à l'AFP l'avocat français de la famille, François Zimeray.

"C'était important pour elle d'y être et de ne rien faire qui puisse nuire à son mari", avait-il ajouté.

Me Hironaka n'a pas précisé si elle allait rester au Japon.

Carlos Ghosn, qui a déjà été inculpé trois fois mais clame son innocence, se trouve quant à lui au centre de détention de Kosuge (nord de Tokyo), où il avait déjà passé 108 jours auparavant. Son équipe de défense japonaise a déposé mercredi un recours devant la Cour suprême pour tenter de le faire libérer.

nf-hih-anb-kap/uh/lth

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…