En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-4.23 %
4 311.50
-4.97 %
SBF 120 PTS
3 414.93
-4.22 %
DAX PTS
9 632.52
-3.68 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

L'empire Disney de Bob en... Bob

| AFP | 435 | Aucun vote sur cette news
Bob Chapek (gauche) remplace Bob Iger (droite) comme PDG du groupe Disney
Bob Chapek (gauche) remplace Bob Iger (droite) comme PDG du groupe Disney ( GERARDO MORA, VALERIE MACON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Après 15 ans passés à transformer le Royaume enchanté de Disney en empire du divertissement, Bob Iger va pouvoir se reposer sur ses lauriers en passant la main à un autre vétéran du groupe, Bob Chapek, qui va devoir convaincre les investisseurs de sa capacité à diriger le groupe à l'ère du streaming.

"Robert A. Iger prend le rôle de président exécutif. Il va diriger les initiatives artistiques de la société, présider le conseil d'administration et utiliser toute son expérience (...) pour assurer une transition fluide et réussie", a annoncé Disney dans un communiqué inattendu mardi.

Le patron emblématique, qui doit quitter le groupe fin 2021, passe donc le relais à Bob Chapek, monté en grade chez Disney depuis 1993 jusqu'à devenir chef des parcs d'attraction et produits dérivés en 2018.

La nouvelle n'a pas été bien accueillie par les marchés: l'action du groupe perdait 1,6% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Le contexte économique joue sans doute, alors que les craintes liées à l'épidémie de nouveau coronavirus font dévisser Wall Street.

"Ce qui se passe est très grave et nous inquiète", a déclaré Bob Iger lors d'une interview sur la chaîne américaine CNBC, en référence à la crise sanitaire qui a forcé son groupe à fermer temporairement des parcs d'attraction.

"C'est regrettable que (notre annonce) tombe en ce moment, mais ce n'est pas quelque chose que nous pouvons contrôler. Et cela n'a absolument pas joué dans le choix de la date", a-t-il insisté.

Pixar, Marvel, Lucasfilm...

Bob Iger a dirigé Disney pendant 15 ans, et a contribué à en faire un empire du divertissement avec des franchises ultra populaires comme le Roi Lion
Bob Iger a dirigé Disney pendant 15 ans, et a contribué à en faire un empire du divertissement avec des franchises ultra populaires comme le Roi Lion ( Tolga AKMEN / AFP/Archives )

Le dirigeant de 69 ans venait d'assurer aux analystes, lors d'une conférence téléphonique, que c'était le "bon moment" pour lancer la transition, après le lancement réussi de la plateforme de streaming Disney+ et la finalisation l'année dernière du rachat de l'essentiel des actifs de l'ex-groupe 21st Century Fox.

"Notre groupe est devenu plus complexe ces derniers mois. Mais tous les éléments sont en place, la stratégie est déployée et j'aimerais passer le plus de temps possible sur la partie créative du travail, qui devient la plus grosse priorité", a-t-il expliqué.

Champion de l'image familiale et policée de Disney, Bob Iger va continuer à superviser un groupe qu'il a largement étendu avec les acquisitions du studio d'animation Pixar en 2006 pour 7,4 milliards de dollars ("Le Monde de Nemo", "Toy Story"), de Marvel en 2009 pour 4 milliards ("X-Men", "Spider-Man" et toute la série des "Avengers"), de Lucasfilm en 2012 pour 4 milliards ("Star Wars", "Indiana Jones") et enfin de 21st Century Fox en 2019 pour 71 milliards.

En tout, la capitalisation boursière de Disney a quintuplé sous son mandat, d'après le communiqué.

Mais c'est sans doute le lancement réussi de la plateforme de streaming Disney+ (28,6 millions d'abonnés en moins de 3 mois) qui restera comme l'un des principaux accomplissements de Bob Iger.

Avec ce nouveau service, le géant des divertissements, fondé en 1923, a percé dans l'offre directe aux consommateurs par opposition à la distribution via des intermédiaires comme les cinémas et les chaînes de télévision.

"PDG hors pair"

Bob Iger le 27 janvier 2020 à Hollywood
Bob Iger le 27 janvier 2020 à Hollywood ( Robyn BECK / AFP/Archives )

"Disney+ a été un succès incroyable et immédiat. C'est peut-être l'un des pivots stratégiques les plus importants de l'histoire des entreprises", a réagi l'investisseur Matthew Ball, ancien directeur de la stratégie mondiale d'Amazon Studios, pour l'AFP.

"Cette réussite signifie que l'équipe d'Iger est complètement prête à faire prospérer cette division après son départ. C'est la marque d'un PDG hors pair", a-t-il ajouté.

Disney + a bâti sa popularité sur un catalogue très riche et un abonnement très peu cher, mais ce n'est que le début de la guerre du streaming entre le pionnier Netflix, les concurrents Amazon prime Video et Apple TV+. Sans compter Peacock (NBCUniversal) et HBO Max (Time Warner), qui vont débarquer au printemps.

Bob Chapek, qui est passé notamment par les studios, la publicité, les produits de consommation et les parcs d'attraction, a indiqué avoir conscience des enjeux et difficultés qui l'attendent.

"Toutes nos activités, comme celles des concurrents, subissent des perturbations. Les technologies et les façons de consommer nos produits changent (...) Nous voulons garder une longueur d'avance et nous transformer de façon proactive plutôt qu'a posteriori", a-t-il détaillé auprès des analystes.

Disney et le nouveau PDG ont fait valoir que la transition était dans les tuyaux depuis plusieurs années, et que Bob Iger avait déjà commencé à préparer son successeur, choisi à l'unanimité par le conseil d'administration.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 26/02/2020

Robert Iger va quitter son poste de CEO avec effet immédiat et sera remplacé par Bob Chapek, un vétéran de 27 ans chez Disney, a annoncé mardi soir le géant américain des loisirs et des médias

Publié le 26/02/2020

The Walt Disney Company a annoncé mardi le départ de son directeur général Robert Iger. En fonction depuis 2005, Bob Iger restera président et sera en charge des activités créatrices jusqu'à…

Publié le 25/02/2020

Robert Iger va quitter son poste de CEO avec effet immédiat et sera remplacé par Bob Chapek, un vétéran de 27 ans chez Disney, a annoncé mardi soir le géant américain des loisirs et des médias

Publié le 08/03/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 13/12/2016

Viacom a confirmé la nomination de Bob Bakish au poste de PDG, fonction qu'il occupe depuis un an, et la fin des discussions sur un possible rapprochement avec CBS. Hier, l'actionnaire de contrôle…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

Xilam Animation présente les mesures prises par la société dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19...

Publié le 27/03/2020

Le groupe Vicat a annoncé que les perspectives 2020, présentées le 14 février 2020 dans le cadre des résultats 2019, devront désormais être revues en fonction du potentiel impact du Covid-19…

Publié le 27/03/2020

Delfingen a publié un résultat net part du groupe en hausse de 48% à 8,5 millions d'euros pour l'exercice 2019. L'EBITDA ressort à 28,4 millions d'euros (+58%) dont +5,2 millions d'impact des…

Publié le 27/03/2020

Le résultat net, intégrant 3,8 ME de charges exceptionnelles additionnelles, s'élève à -24,4 ME

Publié le 27/03/2020

EssilorLuxottica a annoncé qu'au vu de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et de la probable incertitude prolongée qu'elle engendre, la société a décidé d'arrêter l'exécution de son…