En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
-
5 178.50
-
SBF 120 PTS
4 141.15
-
DAX PTS
11 776.55
+1.40 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+2.94 %
1.158
+0.04 %

L'"effet Kaepernick" se confirme pour Nike

| AFP | 372 | 5 par 1 internautes
Portrait de Colin Kaepernick sur une publicité de Nike, le 8 septembre 2018 à New York
Portrait de Colin Kaepernick sur une publicité de Nike, le 8 septembre 2018 à New York ( Angela Weiss / AFP/Archives )

L'équipementier sportif américain Nike a confirmé mardi bénéficier d'un effet "Kaepernick" positif pour son image de marque et ses ventes, après avoir choisi d'utiliser le visage de ce joueur de football américain controversé pour sa dernière campagne de pub.

Malgré une hausse de son chiffre d'affaires et de son bénéfice net trimestriel, le titre du groupe a terminé en très légère baisse à 84,79 dollars. Il avait été un peu chahuté en séance, les investisseurs relevant notamment un ralentissement en Chine tandis que le titre subissait également des prises de bénéfices après avoir beaucoup grimpé récemment.

La marque à la virgule avait déclenché un tollé début septembre en révélant le choix de l'ancien joueur de l'équipe de football américain (NFL) des 49ers de San Francisco, Colin Kaepernick, pour célébrer le 30ème anniversaire de son slogan emblématique: "Just Do It".

Le joueur --qui n'a plus de club-- avait pris pour habitude de mettre un genou à terre pendant l'hymne national avant les rencontres de NFL pour dénoncer les violences policières racistes, un geste imité ensuite par plusieurs autres joueurs.

Mais les conservateurs y ont vu un affront au pays et le président Donald Trump s'est saisi de l'affaire, critiquant vertement le choix de la marque.

"Nous savons que (cette campagne) a parlé fortement aux consommateurs, bien entendu ici en Amérique du Nord mais aussi dans le monde entier", a assuré Mark Parker, le PDG, lors d'une conférence téléphonique de présentation des résultats trimestriels.

Se disant "très fier" des spots de pub, il a ajouté que l'entreprise avait vu une hausse de la fréquentation de son site et des interactions sur les réseaux sociaux depuis le lancement de cette campagne.

- Boycott -

Ces pubs sont parvenues à faire connaître le célèbre slogan "Just Do It" à une "nouvelle génération de consommateurs", a-t-il aussi assuré, sans jamais mentionner toutefois le nom de Colin Kaepernick pendant la conférence téléphonique. Des analystes avaient déjà ces dernières semaines estimé que la campagne était un succès, en particulier auprès des consommateurs non-blancs et jeunes.

Mark Parker a même évoqué "une adhésion record" pour la marque, qui vend désormais ses produits directement en ligne, autre stratégie qui semble se révéler payante.

De fait, malgré les appels au boycott et quelques vidéos spectaculaires sur les réseaux sociaux montrant des clients, outrés par le choix de Kaepernick, brûlant leurs chaussures ou découpant la virgule sur leurs vêtements de sport, les investisseurs ont continué à parier sur la marque et les consommateurs ont acheté davantage.

Nike a annoncé un bond de 10% de son chiffre d'affaires, tandis que son bénéfice net a cru de 15% au premier trimestre de son exercice décalé grâce à cette stratégie de se rapprocher du consommateur notamment par la vente directe.

Lors des trois mois achevés le 31 août --donc avant la diffusion de la publicité controversée--, le bénéfice net a atteint 1,1 milliard de dollars. Le chiffre d'affaires trimestriel a progressé de 10% à 9,9 milliards de dollars dont 9,4 milliard pour la marque Nike (+10%) et 527 millions de dollars (+7%) pour Converse.

Nike a affiché une progression des ventes dans ses quatre régions du monde avec une hausse de 24% en Chine à 1,4 milliard de dollars. La croissance est cependant ralentie sur ce marché-clé par rapport au trimestre précédent, où les ventes avaient explosé de 35%.

Le résultat du groupe a par ailleurs été affecté par une hausse des coûts liée notamment à une hausse des dépenses de marketing et dans le développement de son activité de vente directe.

Pour le reste de l'année, le directeur financier Andy Campion a quant à lui prévenu que le chiffre d'affaires annuel devrait pâtir de la hausse du dollar.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

L'opération de Thales devrait être réalisée peu de temps après l'obtention de toutes les Autorisations Règlementaires, ce qui est envisagé au 1er trimestre 2019.

Publié le 16/10/2018

La box Noviacare by Pharmagest est associée à des capteurs dont l'objectif est d'accompagner le senior dans son quotidien et de détecter les situations à risque éventuelles...

Publié le 16/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2018

Le tronçon complet de la L2 Nord sera mis en circulation le 25 octobre...

Publié le 16/10/2018

Stanislas de Gramont a réalisé l'essentiel de sa carrière chez Danone où il a exercé différentes fonctions de direction générale...