En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 425.90 PTS
+0.24 %
5 401.00
+0.14 %
SBF 120 PTS
4 298.74
+0.30 %
DAX PTS
11 788.41
+1.13 %
Dowjones PTS
25 954.18
+0.15 %
7 370.45
+0.60 %
1.135
+0.17 %

L'avocat de Carlos Ghosn plutôt optimiste pour une libération sous caution

| AFP | 313 | Aucun vote sur cette news
Le nouvel avocat principal de Carlos Ghosn se dit plus optimiste que son prédécesseur sur la possibilité d'une libération sous caution de son client, lors d'une conférence de presse au Club des correspondants étrangers du Japon à Tokyo le 4 mars 2019
Le nouvel avocat principal de Carlos Ghosn se dit plus optimiste que son prédécesseur sur la possibilité d'une libération sous caution de son client, lors d'une conférence de presse au Club des correspondants étrangers du Japon à Tokyo le 4 mars 2019 ( Behrouz MEHRI / AFP )

Le nouvel avocat principal de Carlos Ghosn s'est dit lundi plus optimiste que son prédécesseur sur la possibilité d'une libération sous caution de son client, grâce à une stratégie "totalement différente".

Maître Junichiro Hironaka, surnommé "l'innocenteur" pour avoir obtenu nombre d'acquittements d'inculpés de haute volée, a déposé jeudi dernier une demande de libération sous caution de M. Ghosn, qu'il a qualifiée de "convaincante".

Il s'agit de la troisième après l'échec des deux premières requêtes d'un précédent avocat, Motonari Otsuru.

"Il ne serait pas étrange" que la mise en liberté de M. Ghosn soit acceptée, a dit M. Hironaka à la presse, tout en indiquant qu'il lui semblait "inexact de dire que M. Ghosn ne serait pas libéré tant qu'il n'aurait pas avoué".

Le tribunal de Tokyo n'a toujours pas tranché sur cette demande, mais la décision devrait "tomber sous peu", selon M. Hironaka, qui, en cas de refus, "fera appel".

Dans sa nouvelle requête, M. Hironaka, qui a désormais accès à une partie des pièces à conviction, propose que M. Ghosn soit surveillé par des caméras avec des moyens limités de communiquer avec l'extérieur.

Interrogé sur le fond de l'affaire, il insiste sur le fait qu'il trouve "curieux" que "seuls M. Ghosn et son ex-bras droit Greg Kelly soient inculpés alors que les faits reprochés remontent à une dizaine d'années et ont dû être connus d'autres dirigeants de Nissan".

M. Hironaka s'interroge aussi sur l'utilisation opportuniste par Nissan d'une nouvelle loi sur la négociation de peine, alors que les faits sont anciens.

"Je veux avancer avec une toute nouvelle façon d'aborder le dossier", a-t-il dit, sans livrer de détails sur sa stratégie.

Carlos Ghosn, l'ex-PDG de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors en détention à Tokyo et accusé de malversations financières présumées, photographé en mars 2016 au salon de l'auto de Genève
Carlos Ghosn, l'ex-PDG de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors en détention à Tokyo et accusé de malversations financières présumées, photographé en mars 2016 au salon de l'auto de Genève ( FABRICE COFFRINI / AFP/Archives )

M. Ghosn est inculpé pour avoir minoré ses revenus déclarés aux autorités boursières dans des documents remis par Nissan pour les années 2010 à 2018. M. Kelly, qui avait été arrêté en même temps le 19 novembre, est inculpé aussi sur ce point, de même que Nissan, en tant que personne morale. M. Kelly a été libéré sous caution fin décembre.

M. Ghosn est en outre inculpé pour abus de confiance, sur des soupçons d'avoir tenté de faire porter à Nissan le fardeau de pertes financières personnelles et d'avoir rétribué, via une filiale du constructeur d'automobiles, un ami saoudien qui s'était porté garant pour le sortir de cette mauvaise passe.

M. Ghosn a dénoncé lors d'un entretien avec l'AFP "un complot" de Nissan à son encontre alors qu'il travaillait à la consolidation de l'alliance Renault-Nissan, projet d'intégration qui suscitait l'anxiété au sein du constructeur japonais.

Son avocat dit cependant vouloir surtout se concentrer sur "les accusations portées contre son client" plutôt que sur le contexte politico-économique.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/03/2019

La publication des résultats annuels 2018 aura lieu le 12 avril...

Publié le 19/03/2019

Clermont-Ferrand, le 19 mars 2019     MISE À DISPOSITION DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2018    Michelin a déposé le 19 mars 2019 son Document de Référence 2018 auprès de…

Publié le 19/03/2019

Elie Girard a rejoint le groupe Atos en avril 2014 comme Directeur Financier Adjoint. Nommé Directeur Financier du Groupe en 2015, il a été promu en 2018 Directeur Général Adjoint...

Publié le 19/03/2019

    Communiqué DE PRESSE       Paris, le 19 mars 2019         Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions…

Publié le 19/03/2019

Visiativ a enregistré en 2018 un résultat net part du groupe de 3,3 millions d’euros, en recul de 31% et un Ebitda de 13,1 millions d’euros, en augmentation de 46%. L’éditeur et…