En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 974.51 PTS
+1.01 %
4 951.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
3 959.35
+0.90 %
DAX PTS
11 222.34
+1.41 %
Dowjones PTS
24 589.48
+0.51 %
6 606.44
+1.22 %
1.139
+0.25 %

L'assurance chômage quasi à l'équilibre en 2019, en excédent après

| AFP | 235 | Aucun vote sur cette news
Le nombre de demandeurs d'emploi de Pôle emploi passerait ainsi de 3,72 millions de chômeurs fin 2017 à 3,25 millions fin 2021
Le nombre de demandeurs d'emploi de Pôle emploi passerait ainsi de 3,72 millions de chômeurs fin 2017 à 3,25 millions fin 2021 ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

L'assurance chômage, en déficit depuis 2009, sera "quasiment à l'équilibre" en 2019 puis engrangera des excédents dès 2020, essentiellement grâce à la baisse du chômage, selon des prévisions de l'Unédic publiées mercredi, qui ne tiennent toutefois pas compte de la réforme en cours du régime.

Selon le gestionnaire de l'assurance chômage, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A (sans activité) à Pôle emploi diminuerait de 128.000 personnes en 2018 en France entière, puis de 104.000 en 2019, de 125.000 en 2020 et de 116.000 en 2021.

Les chiffres de Pôle emploi passeraient ainsi de 3,72 millions de chômeurs fin 2017 à 3,25 millions fin 2021.

Le taux de chômage au sens du bureau international du travail (BIT), mesuré par l'Insee, reculerait, quant à lui, à 7,7% de la population active fin 2021, contre 9,2% aujourd'hui.

Les projections de l'Unédic se basent sur une prévision de croissance de 1,9% en 2018, de 1,8% en 2019 puis 1,6% en 2020 et 2021. Pour 2018, la prévision est comparable à celles du gouvernement (2%) et de l'OCDE (1,9%).

Conséquence de la baisse du chômage: le déficit de l'assurance chômage, qui s'élevait à 3,4 milliards d'euros en 2017, est attendu à 1,4 milliard d'euros cette année et à 89 millions l'année prochaine. Le régime génèrerait 1,6 milliard d'excédents en 2020, puis 3,6 milliards en 2021.

La dette cumulée du régime culminerait à 35 milliards d'euros fin 2019, avant d'entamer une décrue.

"Sur le moyen terme, un désendettement quasi-total est possible", sous réserve notamment que la phase de croissance de l'économie soit "suffisamment longue et conséquente", estime l'Unédic.

Selon l'organisme, le redressement de ses comptes n'est pas seulement du au "dynamisme de l'économie" mais également aux décisions prises par les partenaires sociaux dans le cadre de la dernière convention d'assurance chômage, conclue en avril 2017 et entrée en vigueur en octobre. Ces nouvelles règles vont permettre, selon l'Unédic, une économie "d'environ 2,7 milliards d'euros" d'ici à fin 2021.

Les prévisions ne tiennent toutefois pas compte de la future indemnisation des salariés qui démissionnent en vue d'une reconversion et des indépendants qui se retrouvent sans activité dans le cadre d'une liquidation ou d'un redressement judiciaire. Ces mesures pourraient générer "un surcoût de 280 à 570 millions d'euros en régime de croisière", selon l'Unédic.

Mais à l'inverse, la révision des règles européennes sur l'indemnisation des travailleurs transfrontaliers notamment, en cours de discussion, génèrerait "des économies de 580 à 640 millions d'euros par an".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

Par courrier reçu le 21 novembre 2018 par l'AMF, la société en commandite simple DNCA Finance, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la...

Publié le 21/11/2018

S&P Global Ratings a annoncé qu'elle avait abaissé de " BBB/A-2 " à " BBB-/A-3 " la note de crédit à long et court terme de l'opérateur de satellites Eutelsat Communications S.A. et de sa…

Publié le 21/11/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 21/11/2018

Le monde de l'aéronautique est en perpétuelle évolution...

Publié le 21/11/2018

Bernin, le 21 novembre 2018       INFORMATION RELATIVE AU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL SOCIAL       (Article L. 233-8 II du Code…