En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-
4 836.00
-
SBF 120 PTS
3 859.34
-
DAX PTS
11 071.54
-
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.18 %
1.139
+0.06 %

L'Assemblée adopte les budgets 2019 de l'Elysée et des pouvoirs publics

| AFP | 368 | Aucun vote sur cette news
Le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau à l'Assemblée nationale à Paris, le 24 octobre 2018
Le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau à l'Assemblée nationale à Paris, le 24 octobre 2018 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

L'Assemblée a adopté dans la nuit de mardi à mercredi les budgets 2019 de l'Elysée, de Matignon et des chambres parlementaires, ainsi que des juridictions administratives, des élus d'opposition plaidant pour davantage de "transparence" et de modération de l'exécutif.

La mission "pouvoirs publics", examinée en première lecture dans le cadre du projet de budget 2019, comprend notamment les dotations allouées aux budgets de la présidence de la République et aux deux chambres, ainsi qu'au Conseil constitutionnel et à la Cour de justice de la République.

Après avoir augmenté de 3% en 2018, la dotation de la présidence de la République est reconduite à l'identique pour 2019, à 103 millions d’euros.

Critiquée à l'époque par des élus de droite comme de gauche, la hausse de 2018 avait été justifiée par le gouvernement pour "faire face aux enjeux importants en matière de sécurité".

Si la dotation reste stable, le budget 2019 de l'Elysée est prévu à environ 106 millions d'euros, financés par des recettes propres pour 1,28 millions et un prélèvement sur les disponibilités de 2,5 millions, selon la rapporteure spéciale Lise Magnier (UDI-Agir). Une augmentation des dépenses de personnel (+2,4 millions d’euros) est prévue par rapport au budget 2018.

Marie-Christine Dalloz (LR) a plaidé pour davantage de transparence sur ce budget. "Une affaire estivale nous a rappelé à quel point il était difficile de retracer l'ensemble des crédits alloués au cabinet du président de la République", a-t-elle estimé en référence à l'affaire Benalla. Même demande de l'élue LR pour Matignon, notamment concernant les frais de déplacement. Les crédits des services placés auprès du Premier ministre s'élèvent à 692,1 millions d'euros, un montant qui prend en compte un grand nombre d'entités placées sous son autorité.

Rappelant la baisse du budget de l'Elysée intervenue sous le quinquennat Hollande, Marie-Noëlle Battistel (PS) a déploré pour sa part une "rupture nette", tandis que Sabine Rubin (LFI) a pointé la hausse reconduite pour l'Elysée alors que le Parlement est "à la diète".

"Les moyens consacrés au renforcement de la présidence (...) doivent être reconduits", "il ne s'agit pas de baisser la garde", leur a répondu le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau, estimant que les députés avaient eux-mêmes "fait la démonstration de la transparence".

Pour l'Assemblée, comme pour le Sénat, les dotations sont également reconduites à l'identique, avec respectivement 517,89 millions d'euros, et 323,58 millions.

Le montant total des dépenses prévu pour l'Assemblée est de 568 millions, incluant la dotation, mais aussi 46,9 millions prélevés sur les réserves et environ 3 millions de produits divers.

Pour le Sénat, le montant des dépenses est de 354 millions, dont environ 25 millions de prélèvements sur les disponibilités.

Les députés ont également approuvé les crédits de la mission "Investissements d’avenir" et ceux de la mission "Conseil et contrôle de l’État" qui prévoit notamment une hausse pour la Cour nationale du droit d’Asile (CNDA) devant permettre de créer 122 emplois.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…