En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 615.51 PTS
+0.24 %
5 617.00
+0.27 %
SBF 120 PTS
4 431.20
+0.21 %
DAX PTS
12 372.61
-0.06 %
Dowjones PTS
27 110.80
+0.13 %
7 888.79
+0.46 %
1.107
+0.00 %

L'Argentine demande au FMI un rééchelonnement de sa dette pour calmer les marchés

| AFP | 243 | Aucun vote sur cette news
Le ministre argentin des Finances Hernan Lacunza a annoncé mercredi le 28 août 2019 que l'Argentine a demandé au Fonds monétaire international un rééchelonnement de sa dette de 57 milliards de dollars contractée en échange d'une cure d'austérité budgétaire, une tentative de calmer les marchés
Le ministre argentin des Finances Hernan Lacunza a annoncé mercredi le 28 août 2019 que l'Argentine a demandé au Fonds monétaire international un rééchelonnement de sa dette de 57 milliards de dollars contractée en échange d'une cure d'austérité budgétaire, une tentative de calmer les marchés ( RONALDO SCHEMIDT / AFP )

L'Argentine a demandé mercredi au Fonds monétaire international (FMI) un rééchelonnement de sa dette de 57 milliards de dollars contractée en échange d'une cure d'austérité budgétaire, une tentative de calmer les marchés.

"L'Argentine a proposé (au FMI) d'amorcer un dialogue pour rééchelonner sa dette", a déclaré lors d'une conférence de presse le ministre des Finances, Hernan Lacunza, nommé il y a un peu plus d'une semaine.

Les marchés ont montré des signes de grande nervosité ces derniers jours, voyant ressurgir le spectre d'un défaut de paiement.

Lors de sa nomination, M. Lacunza avait affirmé que la priorité du gouvernement était de "préserver le taux de change comme objectif de premier ordre" et de "respecter les objectifs budgétaires".

"Permettre une plus grande volatilité" du peso "ne ferait qu'ajouter de l'incertitude et des pressions inflationnistes", avait-il insisté.

Son prédécesseur, Nicolas Dujovne, a démissionné le 17 août au terme d'une semaine de turbulences sur les marchés qui a vu le peso perdre plus de 20% de sa valeur et la Bourse plonger de plus de 30%.

Selon l'accord en vigueur, L'Argentine doit commencer les premiers remboursements en 2021.

L'économie argentine
L'économie argentine ( Nicolas RAMALLO / AFP/Archives )

Les déclarations du ministre interviennent quelques jours après la visite d'une mission technique du Fonds à Buenos Aires où la crise économique s'est aggravée après le revers électoral du président Mauricio Macri.

Le péroniste de centre gauche Alberto Fernandez fait figure de favori à la présidentielle du 27 octobre, après sa large victoire aux primaires du 11 août où il a remporté 47% des suffrages, loin devant le sortant, Mauricio Macri (32%) qui brigue un second mandat.

Mardi, le camp d'Alberto Fernandez a formulé des critiques à l'encontre du FMI au sortir d'une réunion avec ses représentants à Buenos Aires. Le peso s'est effondré en réaction et la banque centrale argentine a dû intervenir massivement.

"Temps difficiles"

Le FMI a réagi mercredi en assurant "continuer à être aux côtés" de l'Argentine "en ces temps difficiles".

Le Fonds "analyse actuellement les opérations sur la dette annoncées par les autorités argentines et essaye d'en mesurer l'impact", a précisé l'organisation dans un communiqué.

Le ton du communiqué du Fonds est positif, soulignant que ses équipes "comprennent que les autorités ont pris ces importantes mesures pour répondre aux besoins en liquidités et pour sauvegarder les réserves" monétaires.

Submergée par deux crises monétaires en 2018 ayant fait perdre 50% de sa valeur à sa monnaie, l'Argentine a appelé le FMI à la rescousse pour obtenir un prêt de plus de 57 milliards de dollars. En échange, le pays s'est engagé à équilibrer ses comptes.

Les premiers remboursements sont prévus en 2021.

Le recours au FMI en 2018 intervenait 12 ans après le remboursement anticipé de 10 milliards de dollars, en 2006, quand l'ex-président Nestor Kirchner avait décidé de rompre avec le Fonds. A cette époque, le prix du soja et les matières premières agricoles qu'exporte l'Argentine flambaient sur les marchés internationaux.

En 2001, le pays sud-américain, incapable de faire face aux échéances de remboursement de sa dette, avait connu le plus important défaut de paiement de l'histoire et une grave crise économique et sociale qui avait traumatisé les Argentins et les marchés.

L'économie argentine connaît une des inflations les plus élevées au monde (25,1% entre janvier et juillet, 54,4% sur les 12 derniers mois), une baisse de la consommation, des fermetures de commerces et une augmentation de la pauvreté (32% en 2018) et du chômage (10,1% cette année).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2019

Le PDG d'Orange dénonce dans un entretien publié par 'Les Echos' le comportement de l'Arcep vis-à-vis de l'opérateur téléphonique, qui "frôle le harcèlement" selon lui.

Publié le 17/09/2019

Le service utilise la nouvelle gamme de décodeurs 4K P400 d'Ocilion, qui offre la flexibilité nécessaire...

Publié le 17/09/2019

Ces obligations feront l'objet d'une demande d'admission aux négociations sur Euronext Access à Paris...

Publié le 17/09/2019

Le dividende distribué par les filiale de confection de Millet Innovation contribue significativement aux résultats...

Publié le 17/09/2019

PEACE, pour "Pakistan and East Africa Connecting Europe", est un système de câble sous-marin ouvert et neutre financé par HENGTONG Optic-electric (HKT)...