En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 945.63 PTS
+0.42 %
4 937.5
+0.57 %
SBF 120 PTS
3 944.91
+0.53 %
DAX PTS
11 162.45
+0.87 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
+0.00 %
1.139
+0.23 %

L'Allemagne crée un fonds d'un milliard d'euros pour favoriser les investissements en Afrique

| AFP | 331 | 5 par 1 internautes
La chancelière Angela Merkel salue le président sud-africain Cyril Ramaphosa avant la conférence
La chancelière Angela Merkel salue le président sud-africain Cyril Ramaphosa avant la conférence "Compact with Africa" le 29 octobre 2018 à Berlin. ( Tobias SCHWARZ / AFP )

Angela Merkel a annoncé mardi la création d'un fonds d'un milliard d'euros censé favoriser les investissements de petites et moyennes entreprises (PME) européennes en Afrique, au moment où l'Allemagne cherche à réduire le flux de migrants de ce continent vers l'Europe.

"Ensemble, nous voulons envoyer aujourd'hui un signal clair: la volonté d'avoir un voisinage bon et profitable entre l'Afrique et l'Europe", a déclaré la chancelière lors d'un sommet à Berlin sur les investissements privés en Afrique, appelée "Compact with Africa".

Dans la pratique, ce nouveau fonds servira à octroyer des prêts et des fonds propres aux PME européennes et allemandes qui souhaitent investir en Afrique et des fonds propres pour les PME africaines.

En parallèle, un réseau offrant des conseils aux investisseurs potentiels sera créé, notamment pour aider les entreprises allemandes sur place.

"Pendant de nombreuses années nous avons été très concentrés sur l'Asie, je pense qu'à l'avenir le regard doit davantage se tourner vers l'Afrique", a déclaré la chancelière allemande lors de cette initiative créée lors de la présidence allemande du G20 l'an dernier et à laquelle participent douze pays africains.

Mme Merkel a estimé que le continent africain avec ses 54 pays disposait d'"un énorme potentiel de croissance".

La chancelière a fait du développement de l'Afrique une des grandes priorités de son mandat et multiplie ces derniers mois les déplacements sur place.

Elle cherche notamment par ce biais à réduire le flux de migrants en provenance de ce continent vers l'Europe, une question sensible à l'origine de ses difficultés politiques depuis trois ans.

Sa décision d'ouvrir les portes du pays à plus d'un million de demandeurs d'asile et de migrants en 2015 et 2016 a plombé sa popularité en Allemagne et l'a finalement contrainte lundi à annoncer son départ progressif du pouvoir.

"Nous autres Européens avons un grand intérêt à ce que les pays africains jouissent de bonnes perspectives économiques", a dit Mme Merkel.

"Et pour cela nous avons besoin d'investissements public mais aussi privés", a ajouté la chancelière.

La conférence est notamment parrainée par les géants industriels allemands Siemens et Volkswagen.

Dans le cadre du programme Compact for Africa, le Ghana, la Tunisie et la Côte d'Ivoire ont déjà reçu 365 millions d'euros de soutien financier sous forme principalement de prêts bonifiés.

Cependant, plusieurs associations humanitaires ont critiqué ce projet, estimant qu'il n'aidait pas les pays les plus pauvres mais ceux connaissant déjà un développement économique. Ces pays constitueraient ainsi une destination plus intéressante pour favoriser les entreprises exportatrices, par exemple allemandes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir enfoncé une oblique haussière en place depuis le début du mois de septembre. Du côté des indicateurs techniques, le RSI…

Publié le 21/11/2018

D'autres dirigeants et membres du conseil d'administration de CGG ont également été signalés à l'achat vers la mi-novembre

Publié le 21/11/2018

Boeing a annoncé hier soir que les principaux tronçons de fuselage du 777X ont été assemblés, donnant ainsi naissance au premier exemplaire d’essais en vol de ce nouvel avion. L’appareil…

Publié le 21/11/2018

Nexity prend 0,7% ce mercredi à 41,22 euros dans un volume assez modéré...

Publié le 21/11/2018

Les équipementiers automobiles Hella et Faurecia ont signé un partenariat stratégique portant sur le développement de solutions innovantes dans les domaines de l'éclairage des surfaces et de…