En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 775.5
-0.35 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 894.75
+1.28 %
6 541.08
+1.44 %
1.136
+0.15 %

L'Allemagne abaisse ses prévisions de croissance pour 2018 et 2019

| AFP | 394 | Aucun vote sur cette news
Le ministre allemand de l'Economie Peter Altmaier à Berlin, le 25 février 2018
Le ministre allemand de l'Economie Peter Altmaier à Berlin, le 25 février 2018 ( Bernd von Jutrczenka / dpa/AFP/Archives )

Le gouvernement allemand a nettement abaissé jeudi ses prévisions de croissance économique pour cette année et l'an prochain, principalement en raison de "l'environnement international" moins favorable et malgré une demande intérieure solide.

Le produit intérieur allemand ne devrait croître que de 1,8% en 2018 comme en 2019, contre respectivement 2,3% et 2,1% lors des dernières projections du ministère de l’Économie en avril, marquant un franc ralentissement par rapport aux 2,2% de croissance l'an dernier.

Cet ajustement n'est pas une surprise, Berlin suivant traditionnellement le diagnostic des principaux instituts économiques du pays, qui ont abaissé fin septembre leurs projections à 1,7% de croissance cette année et 1,9% l'an prochain.

La principale explication vient de "l'environnement économique international" moins favorable, marqué par une croissance mondiale moins vigoureuse et des tensions commerciales tous azimuts, vivement ressenties en Allemagne en raison de sa puissance à l'export.

Le commerce extérieur devrait donc apporter une "contribution légèrement négative" à la croissance allemande cette année comme l'an prochain, pronostique le ministère de l’Économie.

Le secteur automobile allemand, sur lequel plane toujours la menace d'un relèvement des droits de douane américains sur les importations de voitures, souffre par ailleurs des nouvelles normes européennes anti-pollution WLTP.

Leur entrée en vigueur à l'automne a désorganisé les chaînes de plusieurs constructeurs, dont le géant Volkswagen, pesant "sur la production et les exportations" du pays.

En revanche, souligne le ministère de l’Économie, la demande intérieure reste au beau fixe, à la fois du côté des investissements des entreprises confrontées aux limites de leurs capacités de production, et du côté de la consommation des ménages.

Le chômage, déjà au plus bas à 5,0% depuis la Réunification du pays en 1990, devrait "encore descendre", tandis que les salaires vont poursuivre leur hausse, soutenant l'inflation attendue à 1,9% cette année et 2,0% l'an prochain.

Au total, l'Allemagne devrait enregistrer l'an prochain sa dixième année de croissance consécutive, "soit la plus longue période d'expansion économique depuis 1966", souligne le ministre de l’Économie Peter Altmaier.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

      Paris, le 18 décembre 2018   Natixis confirme ses ambitions stratégiques et le paiement d'un dividende exceptionnel de 1,5 MdEUR en dépit d'éléments…

Publié le 18/12/2018

Altice Europe et KKR annoncent la création d'Hivory, la plus grande société indépendante de tours de télécommunication en France et la troisième plus grande société européenne de tours. La…

Publié le 18/12/2018

    Paris, le 18 décembre 2018     Avenant au MANDAT DU PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS       La société Kaufman & Broad SA a annoncé le 10 octobre 2018 avoir confié…

Publié le 18/12/2018

Le Conseil d’administration de Freelance.com a pris acte de la démission de Claude Tempé de son poste de Directeur général, laquelle prendra effet au 25 janvier 2019. " Claude Tempé est arrivé…