Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 598.63 PTS
-0.31 %
7 538.50
-1.07 %
SBF 120 PTS
5 752.82
-0.28 %
DAX PTS
18 557.70
+0.82 %
Dow Jones PTS
40 358.09
-0.14 %
19 754.34
-0.35 %
1.084
-0.08 %

L'AIE abaisse encore son estimation de croissance de la demande de pétrole pour 2024, s'inquiète pour la fin de la décennie

| Boursier | 163 | Aucun vote sur cette news

Environnement compliqué...

L'AIE abaisse encore son estimation de croissance de la demande de pétrole pour 2024, s'inquiète pour la fin de la décennie
Credits TotalEnergies

L'Agence internationale de l'énergie réduit à nouveau son estimation de hausse de la demande mondiale de pétrole pour 2024 à la suite de la faiblesse des données économiques aux États-Unis, en Europe et en Chine. Dans son rapport mensuel, l'AIE indique désormais tabler sur une croissance de la consommation de brut de 960.000 barils par jours, soit 100.000 bj de moins que le mois dernier. "Le ralentissement de la croissance de la demande pétrolière et la constitution de stocks" laissent présager "un marché confortablement approvisionné", souligne l'IAE. Les stocks ont de nouveau gonflé en mai alors qu'"une demande terne s'est accompagnée d'une offre de pétrole robuste".

L'AIE prévoit une croissance de la consommation mondiale de pétrole de 1 million de bj en 2025, soit un chiffre inférieur aux tendances historiques dans un contexte " d'économie atone et de déploiement accéléré des technologies d'énergie propre". L'agence continue de supposer que les réductions de l'OPEP+ resteront intégrales jusqu'à la fin 2025, car la feuille de route du cartel est liée à l'évolution des marchés. Elle prévoit un excédent mondial de brut chaque trimestre en 2025, même si l'OPEP+ maintient ses restrictions : "les approvisionnements devront peut-être être ajustés à la baisse l'année prochaine, plutôt qu'à la hausse".

A moyen terme, l'AIE affirme que les marchés mondiaux du pétrole seront confrontés à un excédent " majeur " cette décennie, car l'abandon des combustibles fossiles entraînera un plateau de la demande dans un contexte de croissance abondante de l'offre. La consommation mondiale va ainsi " se stabiliser " à 105,6 millions de barils par jour en 2029, soit environ 4% de plus que le niveau de l'année dernière, dans un contexte de forte hausse des ventes de véhicules électriques et d'amélioration de l'efficacité énergétique, souligne l'agence basée à Paris.

Du côté de l'offre, la production mondiale, menée par les États-Unis, sera 8 millions de barils par jour supérieure à la demande d'ici la fin de la décennie, ce qui laissera la plus grande marge de production inutilisée depuis la période des confinements liés au Covid-19. "À mesure que la reprise liée à la pandémie s'essouffle, que les transitions vers les énergies propres progressent et que la structure de l'économie chinoise évolue, la croissance de la demande mondiale de pétrole ralentit", déclare Fatih Birol, directeur exécutif de l'AIE.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison août gagne 0,6% à 82,4$ à Londres.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mercredi 17 juillet 2024 au mardi 23 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/07/2024

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva lors d'un entretien à plusieurs agences de presse internationales dont l'AFP, le 22 juillet 2024 au Palais de l'Aurore à Brasilia ( EVARISTO SA…

Publié le 24/07/2024

Logo de Google, le 22 décembre 2023 à Francfort ( Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives )Les investissements massifs de Google dans l'intelligence artificielle (IA) commencent à porter leurs fruits…

Publié le 24/07/2024

Des voitures Tesla sur un port de Belgique, le 21 juin 2024 ( JOHN THYS / AFP )Le constructeur automobile américain Tesla a ajusté la date de sortie de ses nouveaux modèles, y compris des…

Publié le 23/07/2024

Le centre de stockage de données Servecentric à la périphérie de Dublin, en Irlande, le 10 décembre 2018 ( PAUL FAITH / AFP/Archives )Les centres de données basés en Irlande, pôle…

Publié le 23/07/2024

Un opérateur du New York Stock Exchange ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )La Bourse de New York a terminé dans le rouge mardi, incertaine après des résultats d'entreprises…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/07/2024

Sur le plan statistique : Japon : 2H30 Indice PMI Jibun des directeurs des achats des secteurs manufacturier et non manufacturier de juillet France : 9H15 Indice PMI HCOB des directeurs…

Publié le 24/07/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance en baisse de 0,31% à 7598,63 points dans un volume de 2,591 MD€.

Publié le 24/07/2024

Les Bourses européennes devraient ouvrir la séance en baisse ce mercredi, avant la publication des indices PMI pour les secteurs manufacturier et des services en juillet en zone euro et en France.…

Publié le 24/07/2024

Atos SE annonce aujourd'hui l'ouverture d'une procédure de sauvegarde accélérée par le Tribunal de Commerce spécialisé de Nanterre, pour une durée...

Publié le 24/07/2024

La Bourse de New York a terminé en légère baisse mardi, après une avalanche de résultats d'entreprises mitigés. 

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne