En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-
5 090.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.158
+0.00 %

L'AFP projette de réduire ses effectifs pour revenir à l'équilibre

| AFP | 237 | Aucun vote sur cette news
Le PDG de l'Agence France-Presse Fabrice Fries à Paris, le 16 avril 2018
Le PDG de l'Agence France-Presse Fabrice Fries à Paris, le 16 avril 2018 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

Le PDG de l'Agence France-Presse Fabrice Fries a annoncé jeudi en conseil d'administration un projet de suppression nette de 125 postes sur cinq ans, sans départs contraints, dans le cadre d'un "plan de transformation" qui vise à ramener le résultat net de l'entreprise à l'équilibre en 2021.

Ces réductions de postes, qui représentent environ 5% des effectifs de l'agence à fin 2017, permettraient selon la direction de limiter la progression des charges de l'AFP, laquelle, sans "action correctrice profonde", et couplée à une légère érosion des recettes commerciales, provoquerait un déficit d'exploitation cumulé de 90 millions d'euros sur les cinq prochaines années.

Dans le détail, le plan présenté par le PDG prévoit le non-remplacement de 160 départs naturels, avec la mise en place d'un dispositif d'incitation au départ (sachant que 258 employés atteindront 65 ans d'ici 2023, dont deux tiers de journalistes), et, en parallèle, 35 recrutements.

Les 125 suppressions nettes se répartiraient entre 85 au sein des personnels techniques et administratifs, et 40 chez les journalistes.

Avec ces mesures, la direction veut en tout réduire de 16,5 millions d'euros les coûts de l'agence en 2023, dont 14 millions au niveau des charges de personnel, par rapport à leur évolution "tendancielle": la progression de ces charges serait ramenée à 1,3% par an, contre 2,4% dans le scénario d'évolution "tendancielle".

La direction ne prévoit pas de lancer un plan de sauvegarde de l'emploi ni un plan de départs volontaires, qui seraient trop onéreux, mais souhaite lancer avec les syndicats la négociation d'un accord de GPEC (gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences) d'ici la fin de l'année.

Parallèlement, la direction veut mettre en oeuvre dans le cadre de ce "plan de transformation" l'objectif de croissance des activités annoncé en juillet par M. Fries, qui vise à générer 30 millions d'euros de recettes commerciales supplémentaires sur 5 ans, grâce à des investissements dans l'image (vidéo, photo...).

Pour financer ce plan, qui devrait coûter 21 millions d'euros d'ici 2023 (dont 13 millions de mesures d'accompagnement des départs et 8 millions d'investissements), l'AFP a demandé à bénéficier d'une aide du Fonds de transformation de l'action publique (FTAP), à hauteur de 17 millions d'euros.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

L'Eanm est le congrès de référence pour le secteur de la médecine nucléaire

Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...