5 268.07 PTS
+0.23 %
5 268.5
+0.30 %
SBF 120 PTS
4 226.61
+0.31 %
DAX PTS
12 420.30
+0.28 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.00 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 925.10
-1.01 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'accord allemand sur les 28 heures "pas transposable en France", selon Gattaz

| AFP | 231 | Aucun vote sur cette news
Le président du Medef, Pierre Gattaz, à Paris le 14 novembre 2017
Le président du Medef, Pierre Gattaz, à Paris le 14 novembre 2017 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

L'accord trouvé en Allemagne sur la semaine de 28 heures dans la métallurgie n'est "pas transposable en France", a estimé le président du Medef, Pierre Gattaz, qui salue régulièrement le modèle économique allemand.

"Qu'il y ait des négociations de ce type-là, je n'ai rien à dire de particulier. Mais ce n'est pas transposable à la France à ce jour", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, soulignant que l'Allemagne avait mené depuis 2003 des "réformes fondamentalement importantes (...) qui ont débouché sur ce que certains appellent le miracle allemand".

"Nous avons 10 à 12 ans de retard sur les Allemands, faisons les réformes qui vont bien en France pour avancer et pour que ce partage de richesses se fasse", a poursuivi le patron des patrons.

Il a par ailleurs estimé que ce type d'avancée devait se faire dans le cadre européen.

"Ce qui est important, c'est de le faire collectivement, et je pense que c'est là que le projet européen devient extrêmement important", a-t-il jugé, appelant à "une convergence sur le plan fiscal et sur le plan social".

"Si dans 10 ou 15 ans la plupart des pays européens sont à 28 heures par semaine, eh bien pourquoi pas ?", a-t-il lancé.

"Après, il faut savoir que (...) nous sommes dans un monde globalisé, ouvert, et que les autres pays travaillent plus que 35 heures", a-t-il toutefois mis en garde, jugeant qu'il fallait voir si un système de 28 heures était "tenable dans le temps dans cette économie très mondialisée".

Un accord de branche sur la réduction du temps de travail dans la métallurgie a été annoncé dans la nuit de lundi à mardi en Allemagne: les salariés de ce secteur auront la possibilité de travailler 28 heures par semaine, sans compensation salariale et pour un temps limité toutefois.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Airbus a livré son tout premier appareil gros porteur A350-1000 au client de lancement Qatar Airways. Cet appareil est le premier des 37 appareils de ce type commandés par la compagnie aérienne, ce…

Publié le 20/02/2018

ETECSA, l'opérateur national cubain de télécommunications, a signé un contrat de services satellitaires avec SES Networks. L'opérateur de satellites complètera l'infrastructure terrestre…

Publié le 20/02/2018

La justice américaine a annulé un verdict condamnant la biotech américaine Gilead à payer une amende de 2,54 milliards de dollars à son concurrent Merck & Co pour violation de brevet. Les…

Publié le 20/02/2018

Moody’s a relevé de Ba2 à Ba1 la notation de crédit de long terme sur Faurecia, assortie d’une perspective stable. L’agence de notation prend ainsi acte de l’amélioration continue des…

Publié le 20/02/2018

En phase III, l'AR101 a atteint son critère principal...

CONTENUS SPONSORISÉS