5 390.46 PTS
+0.20 %
5 383.50
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 288.02
+0.14 %
DAX PTS
13 059.84
+0.39 %
Dowjones PTS
23 557.99
+0.14 %
6 409.29
+0.36 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'UE a "le vent en poupe", Juncker à l'offensive

| AFP | 556 | Aucun vote sur cette news
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à Strasbourg, dans l'est de la France, le 13 septembre 2017
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à Strasbourg, dans l'est de la France, le 13 septembre 2017 ( PATRICK HERTZOG / AFP )

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, de retour à l'offensive, a dévoilé mercredi à Strasbourg un programme ambitieux et sa vision de l'avenir d'une Union qui a "de nouveau le vent en poupe".

Le patron de l'exécutif européen a voulu laisser derrière la "crise existentielle" de l'Union européenne qu'il évoquait un an plus tôt, dans le sillage des crises économiques et migratoires, du référendum sur le Brexit, de la multiplication des attaques terroristes et de la montée de l'euroscepticisme.

"L'Europe a de nouveau le vent en poupe. Nous avons désormais une fenêtre d'opportunité mais celle-ci ne restera pas éternellement ouverte", a lancé le Luxembourgeois lors de son discours annuel sur l'état de l'Union devant les députés européens réunis à Strasbourg.

De fait, la croissance s'installe dans les 28 pays de l'UE, le chômage recule, les flux migratoires paraissent maîtrisés.

Malgré trois premières années de mandat marquées par de la gestion de crise, la Commission a déjà présenté "80% des propositions promises en début de mandat", a revendiqué M. Juncker.

Il se donne 16 mois pour compléter ses projets, alors que son mandat se termine à l'automne 2019.

Pour lui, la construction d'une Europe "plus forte et plus unie" passe par le renforcement de sa force de frappe commerciale (accords avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande à venir) tout en proposant un "cadre" européen sur le contrôle des investissements étrangers.

Une réponse aux inquiétudes sur les acquisitions chinoises, immédiatement saluée par l'Allemagne, la France et l'Italie qui applaudissent "une étape majeure pour assurer une concurrence loyale et équitable en Europe".

Sur le dossier migratoire, source de désaccords au sein de l'UE, M. Juncker a insisté sur la nécessité d'améliorer le rythme des retours des migrants qui ne peuvent prétendre au statut de réfugiés, et le renforcement des voies légales d'immigration vers l'UE.

- Le scénario Juncker -

Cette rentrée sans crise pressante est l'opportunité pour M. Juncker de "fixer le cap", de décrire son propre "scénario" pour l'avenir, basé sur la "liberté", "l'égalité des droits", et "l'Etat de droit".

Le président de la Commission a appelé à surmonter le fossé qui menace de s'agrandir entre l'Est et l'Ouest de l'Europe, alors que la Pologne et la Hongrie ont été rappelé à l'ordre par la Commission sur le respect des règles européennes (sur l'indépendance de la justice, les migrations ou l'environnement).

Les travailleurs détachés en Europe
Les travailleurs détachés en Europe ( Camille ROMANO / AFP/Archives )

"L'Europe doit respirer à pleins poumons, elle en a deux, à l'Est et à l'Ouest, autrement elle s'essoufflera", a averti M. Juncker, sans jamais citer le nom d'un Etat.

Le chef de la Commission a aussi exhorté à ne pas laisser les travailleurs européens de côté, prônant une "autorité commune" de l'UE pour réguler le marché de l'emploi.

Au sein du Parlement, les députés d'extrême-gauche (GUE) ont dénoncé un projet destiné à "l'élite". Socialistes et Verts ont déploré un programme qui pêche sur le volet social.

Et tout le monde s'accorde à dire que l'UE ne doit surtout pas céder à l'autosatisfaction après l'"annus horribilis" 2015-2016.

- Refonte en profondeur -

Au moment où s'ouvre sa dernière année pleine à la tête de la Commission, Jean-Claude Juncker, vétéran de la politique européenne, s'est offert une tribune sur la refonte des institutions.

Il a appuyé l'idée d'un super ministre européen des Finances et de l'Economie. L'euro, pour le chef de l'exécutif européen, a pour destin, à terme, d'être adopté par la quasi totalité des Etats membres.

Il a aussi proposé de fusionner son poste avec celui du président du Conseil européen, qui regroupe les 28 dirigeants de l'UE, afin de rendre le paysage européen "plus lisible".

L'idée a été accueillie fraîchement par le Danemark et les Pays-Bas, tandis qu'un haut responsable européen y a vu "une vieille idée" qui nécessiterait une modification des traités.

Le discours de mercredi a marqué la volonté de M. Juncker de tourner la page du Brexit.

"Nous avancerons parce que le Brexit n'est pas l'avenir de l'Europe", a-t-il martelé, dans une brève évocation du retrait britannique, après plus d'une heure de discours. Et de prévoir un sommet à 27 dès le lendemain de la date du départ, prévu le 30 mars 2019, en Roumanie.

A Downing Street, Theresa May n'a pas regardé le discours. Elle en recevra toutefois un compte-rendu.

M. Juncker a eu le regard tourné vers l'Est. Il a suggéré que la Roumanie, la Bulgarie et la Croatie deviennent des membres à part entière de l'espace Schengen.

Et il a soutenu l'élargissement de l'UE aux Balkans occidentaux - mais en écartant "dans un avenir proche" l'adhésion de la Turquie, qui s'éloigne d'elle-même "à pas de géants" de l'UE.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 25/11/2017

Croquis d'audience du procès d'Abdelhakim Dekhar, jugé aux assises pour tentatives d'assassinat en 2013 à Paris, le 17 novembre 2017 ( Benoit PEYRUCQ / AFP/Archives )Abdelhakim Dekhar, "le…

Publié le 24/11/2017

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, Benjamin Griveaux, sort de l'Élysée après un conseil des ministres, le 7 novembre 2017 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )Emmanuel…

Publié le 24/11/2017

Le député PS de l'Ardèche Olivier Dussopt, le 23 novembre 2017 à la Porte de Versailles à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP )Le député PS de l'Ardèche Olivier Dussopt, ex-proche de Martine…

Publié le 24/11/2017

Le corps du tigre évacué par la police, dans le XVe arrondissement à Paris le 24 novembre 2017 ( Thomas SAMSON / AFP )Un tigre de 200 kg s'est échappé d'un cirque vendredi en fin…

Publié le 24/11/2017

Un portrait réalisé en 2016 par Saint-Gobain de Delphine Geny-Stephann ( Jean CHISCANO / SAINT-GOBAIN/AFP/Archives )Delphine Gény-Stéphann, nommée vendredi secrétaire d'Etat auprès du…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 SAINT-ETIENNE 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 24/11/2017

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C a progressé de 100 en octobre par rapport à septembre en France, à 5 616 000 personnes, a annoncé le Ministère du travail. Il a…

Publié le 24/11/2017

  ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 19 991 141 euros Siège social : 2 rue de Bassano - 75116 PARIS RCS PARIS 735 620 205 - SIRET 735 620 205 00121…

Publié le 24/11/2017

Fouad Chéhady est nommé responsable de la Transformation et de l’Excellence opérationnelle, membre du comité exécutif de Natixis. Il est rattaché à Laurent Mignon, Directeur général de…

Publié le 24/11/2017

Saint-Gobain a acquis 90% des actions d'Isoroc Pologne ainsi que la marque Isoroc en Europe. Saint-Gobain détient déjà la société Isoroc Russie et la marque correspondante depuis 2016. Isoroc…

CONTENUS SPONSORISÉS