En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 056.23 PTS
+1.73 %
5 048.50
+1.7 %
SBF 120 PTS
3 979.78
+1.66 %
DAX PTS
12 799.97
+1.32 %
Dow Jones PTS
26 487.85
+1.58 %
11 064.38
+2.1 %
1.136
+0.59 %

Jerome Powell (Fed) : la vraie reprise dépendra de la maîtrise du Covid-19

| Boursier | 685 | Aucun vote sur cette news

Le président de la Fed a estimé mardi que l'économie américaine avait sans doute désormais touché son point bas. Il a toutefois prévenu que la reprise était "incertaine" et tributaire de la maîtrise de l'épidémie de Covid-19.

Jerome Powell (Fed) : la vraie reprise dépendra de la maîtrise du Covid-19
Credits Joshua Roberts / Reuters

L'économie américaine a touché le fond, mais la reprise reste incertaine et son rythme sera lié à la capacité des autorités à maîtriser la pandémie de coronavirus, a estimé mardi le président de la Réserve fédérale Jerome Powell.

M. Powell, qui s'exprimait devant une commission du Sénat, a commenté les bons chiffres de l'emploi et des ventes de détail en mai, en estimant que l'économie avait sans doute désormais touché son point bas, et qu'elle commençait à se rétablir, après la phase de confinement de mars et avril.

L'économie soumise à la situation sanitaire

Cependant, le patron de la banque centrale américaine s'est montré prudent, soulignant que la vigueur de la reprise restait incertaine. "Une bonne partie de cette incertitude vient des incertitudes concernant l'évolution de la maladie et l'efficacité des mesures prises pour la maîtriser", a expliqué Jerome Powell, devant.

"Tant que la population n'est pas certaine qu'elle (la pandémie) est endiguée, il est peu probable que l'économie se remette complètement", a-t-il ajouté. "Plus la crise durera, plus le risque de dommages à long terme liés aux suppressions d'emplois et aux fermetures d'entreprises sera important", a-t-il poursuivi.

Il y a près d'un mois, le 19 mai, le patron de la Fed avait déjà lié la reprise économique avec la mise au point d'un vaccin. Auditionné par le Sénat, il avait indiqué qu'il voyait un redémarrage de l'économie au deuxième semestre 2020, ajoutant que la véritable reprise dépendrait de la vitesse à laquelle un vaccin sera trouvé pour lutter contre le coronavirus.

Achats massifs d'actifs et taux à zéro au moins jusqu'à la fin 2022

Depuis, la Fed a continué d'assurer les marchés de son soutien indéfectible face à la crise. Le 10 juin, à l'issue de sa dernière réunion de politique monétaire, elle s'est inquiétée d'une reprise économique lente et a signalé son intention de maintenir ses taux directeurs proches de zéro au moins jusqu'à la fin 2022. Elle a réitéré son engagement à utiliser toute la gamme de ses outils pour sortir l'économie américaine de l'ornière où l'a précipitée la pandémie.

Ce lundi, la Fed a annoncé le démarrage de son programme de rachat d'obligations d'entreprises, prévu dans le cadre de la batterie de mesures annoncées le 23 mars dernier pour faire face à la récession provoquée par la crise sanitaire. Jusqu'à présent, la Banque centrale américaine avait uniquement acheté des obligations privées de façon indirecte, via des fonds indiciels (ETF).

Les cas de Covid-19 en hausse dans 23 des 50 Etats américains

Alors que les indicateurs économiques se sont améliorés en mai, les indicateurs sanitaires montrent depuis la fin mai des signes de dégradation aux Etats-Unis, mais aussi, depuis le week-end dernier, en Chine.

Aux Etats-Unis, le nombre de décès du coronavirus a dépassé mardi soir 116.700, et le nombre de cas a dépassé 2,1 millions, selon les chiffres de l'université américaine Johns Hopkins. Le nombre de nouveaux cas est désormais en augmentation dans 23 des 50 Etats américains, selon un décompte tenu par le 'New York Times'. Dix Etats ont même connu un nombre record d'hospitalisations dimanche dernier, dont la Californie, la Floride et le Texas, trois Etats où les mesures restrictives sont en train d'être levées rapidement, selon des chiffres établis par le 'Washington Post'.

En Chine, l'apparition d'une centaine de nouveaux cas à Pékin depuis la fin de la semaine dernière a entraîné le reconfinement d'une vingtaine de quartiers de la ville, et la fermeture mardi de toutes les écoles de la capitale chinoise.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/07/2020

Les Bourses européennes ont débuté la semaine du bon pied. L'optimisme a été alimenté par de nouvelles annonces encourageantes dans la recherche d’un traitement contre le Covid-19. En effet,…

Publié le 13/07/2020

8h00 en AllemagneInflation en juin11h00 en AllemagneIndice ZEW du sentiment des investisseurs allemands sur les perspectives économiques en juillet11h00 en zone euroSentiment économique en…

Publié le 13/07/2020

Le retrait obligatoire des actions April non détenues par Andromeda Investissements à l'issue de l'offre publique de retrait (à l'exception des 105...

Publié le 13/07/2020

Inventiva, qui a connu une ascension exceptionnelle au cours des derniers mois, consolide de 14,4% à 10,8 euros ce lundi...

Publié le 13/07/2020

Cette opération intervient conformément à son intention exprimée dans le cadre de l'offre...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne