En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 834.63 PTS
-0.23 %
5 837.0
-0.18 %
SBF 120 PTS
4 596.55
-0.19 %
DAX PTS
13 075.52
+0.04 %
Dow Jones PTS
27 881.72
-0.1 %
8 354.29
+0. %
1.108
-0.07 %

Jerome Powell confirme une pause monétaire

| Boursier | 256 | Aucun vote sur cette news

Le président de la Fed, Jerome Powell, s'exprime ce jour devant le Joint Economic Committee ...

Jerome Powell confirme une pause monétaire
Credits Reuters

Le président de la Fed, Jerome Powell, s'exprime donc ce jour devant le Joint Economic Committee du Congrès américain à Washington. Powell explique à cette occasion que son scénario de base pour l'économie américaine demeure favorable. Le scénario privilégié par le dirigeant de la Banque centrale américaine est celui d'une expansion soutenue de l'activité économique aux États-Unis, d'un marché de l'emploi dynamique et d'une inflation proche de l'objectif de 2% de la Fed. Ces commentaires de Powell plaident donc plutôt pour une pause monétaire, comme semble déjà l'envisager le marché.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'un statu quo monétaire le 11 décembre 2019, à l'issue de la dernière réunion FOMC de l'année, serait de 96,3%, contre 3,7% de chances d'une baisse d'un quart de point. Le taux des fonds fédéraux est actuellement logé entre 1,50 et 1,75%, suite à l'assouplissement d'un quart de point annoncé le 30 octobre au terme de la précédente réunion. Il s'agissait alors de la troisième baisse de taux d'un quart de point de l'année. Les marchés n'attendent pas de nouvelle baisse des taux avant juin ou juillet 2020...

Powell explique donc ce jour que la Banque centrale américaine devrait probablement ne pas bouger sur le plan monétaire compte tenu de la croissance économique soutenue. "Mes collègues et moi-même anticipons une expansion soutenue de l'activité économique, un solide marché du travail et une inflation proche de notre objectif symétrique de 2%", a ainsi précisé le leader de la Fed. La Banque ne devrait donc pas ajuster ses taux dans un avenir proche, aussi longtemps que l'économie demeure solide.

Powell juge par ailleurs que la politique plus accommodante observée cette année a aidé à soutenir une économie toujours en expansion. Il faudra toutefois du temps pour mesurer le plein impact des mesures antérieures.

"Nous estimons que la posture actuelle de politique monétaire devrait probablement rester appropriée, tant que l'information nouvelle concernant l'économie demeure globalement cohérente avec nos prévisions d'une croissance économique modérée, d'un solide marché du travail et d'une inflation proche de notre objectif (...)", a indiqué Powell au JEC du Congrès. Ces propos confirment ceux tenus à l'issue de la réunion monétaire d'octobre. Powell avait alors jugé que l'économie était "dans une bonne position" et qu'il n'était pas nécessaire de prendre des mesures additionnelles de stimulus si les données restaient consistantes.

Powell prévient tout de même ce jour que certaines incertitudes persistent, évoquant des faiblesses à l'international, les tensions commerciales ainsi que l'inflation basse. "Bien entendu, si des développements émergeaient, remettant en cause de manière significative nos prévisions, nous répondrions de manière appropriée. La politique monétaire ne suit pas une trajectoire prédéterminée", a nuancé Powell.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2019

Gecina lance la filialisation de son portefeuille résidentiel. Le groupe immobilier explique que cette filialisation est une opportunité pour développer son patrimoine de logements locatifs dans…

Publié le 11/12/2019

Le conseil d'administration de Renault aurait pris position pour la candidature de l'Italien Luca de Meo, patron de Seat (groupe Volkswagen), au poste de nouveau directeur général du…

Publié le 11/12/2019

Plusieurs déclarations à l'Autorité des marchés financiers font état de cessions de titres du président du conseil de surveillance et fondateur de...

Publié le 11/12/2019

Rallye poursuit sa remontée...

Publié le 11/12/2019

Suspendu depuis le 5 décembre, Oeneo bondit de 13% à 13,66 euros pour dépasser le prix de l'offre amicale formulée par Rémy Cointreau. Andromède (une société contrôlée par la famille…