5 357.14 PTS
-
5 340.0
-1.11 %
SBF 120 PTS
4 274.04
-
DAX PTS
13 068.08
-
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
+0.00 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Jean Bassères en route pour un troisième mandat à la tête de Pôle Emploi

| AFP | 147 | Aucun vote sur cette news
Jean Bassères, le 21 mars 2016 à Paris
Jean Bassères, le 21 mars 2016 à Paris ( THOMAS SAMSON / AFP/Archives )

Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, sera reconduit pour un troisième mandat à la tête de l'opérateur public, après consultation des deux assemblées, a annoncé samedi un communiqué de l'Elysée.

"Le Président de la République envisage, sur proposition du Premier ministre, de nommer M. Jean Bassères en qualité de directeur général de Pôle emploi", indique le communiqué.

Comme le prévoit la Constitution, l'Assemblée nationale et le Sénat seront consultés avant la nomination formelle en Conseil des ministres. Les commissions peuvent s'opposer à une nomination en votant contre à la majorité des 3/5e.

En octobre, le conseil d'administration de Pôle Emploi s'était dit favorable au renouvellement du mandat de Jean Bassères, en poste depuis fin 2011.

Nommé sous le quinquennat Sarkozy en remplacement de Christian Charpy, M. Bassères, 57 ans, avait déjà été reconduit dans ses fonctions en décembre 2014 par François Hollande.

Avant d'arriver à Pôle emploi, cet énarque a fait une carrière essentiellement dans les finances publiques: directeur général de la comptabilité publique à partir de 1998, puis chef du service de l'Inspection générale des finances dix ans plus tard.

Auparavant, entre 1990 et 1992, il avait travaillé auprès de différents ministres socialistes: Henri Nallet à l'Agriculture puis à la Justice, Michel Sapin à l'Economie et aux Finances.

Alors que le chômage stagne à un niveau élevé, M. Bassères a notamment réorganisé le suivi des demandeurs d'emploi avec trois niveaux de prise en charge: "renforcé" pour les plus en difficulté, "guidé" pour la catégorie intermédiaire et "suivi" pour les plus autonomes. Il a également ouvert l'opérateur à l'ère numérique.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Les deux plus hauts dirigeants du groupe vont le quitter. Guillaume Faury remplacera Fabrice Brégier...

Publié le 15/12/2017

Communiqué de presse Ecully, le 15 décembre 2017   Transfert des actions de Spineway sur le groupe de cotation E2 (offre au public) d'Euronext Growth…

Publié le 15/12/2017

Une partie de l'électricité est achetée par Kimberly-Clark...

Publié le 15/12/2017

Les syndicats du distributeur n'ont pas tous la même stratégie pour la fin de l'année. Mais tous attendent la direction au tournant dès 2018...

Publié le 15/12/2017

La production hydroélectrique augmentera à partir de 2020...

CONTENUS SPONSORISÉS