En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 865.93 PTS
+1.49 %
4 860.50
+1.39 %
SBF 120 PTS
3 875.02
+1.39 %
DAX PTS
11 045.59
+1.16 %
Dowjones PTS
24 370.10
+0.67 %
6 718.45
+0.00 %
1.141
+0.18 %

Japon: le tribunal autorise la libération sous caution du bras droit de Ghosn

| AFP | 305 | Aucun vote sur cette news
Des piétons passent devant un écran de télévision sur lequel apparaît le visage de Carlos Ghosn, ex-PDG de Nissan, le 21 décembre 2018 à Tokyo, au Japon
Des piétons passent devant un écran de télévision sur lequel apparaît le visage de Carlos Ghosn, ex-PDG de Nissan, le 21 décembre 2018 à Tokyo, au Japon ( Kazuhiro NOGI / AFP/Archives )

Le tribunal de Tokyo a accepté mardi la libération sous caution de l'Américain Greg Kelly, arrêté le 19 novembre à Tokyo en même temps que Carlos Ghosn, ont rapporté des médias japonais.

La somme requise pour sortir a été fixée à 70 millions de yens (environ 560.000 euros au cours actuel), selon la chaîne de télévision publique NHK et l'agence Kyodo.

M. Kelly, considéré comme le bras droit de M. Ghosn chez Nissan, avait été mis en examen le 10 décembre pour avoir, selon les accusations du parquet, aidé M. Ghosn à dissimuler une partie de ses revenus aux autorités boursières, environ 5 milliards de yens (38 millions d'euros) sur cinq années, de 2010 à 2015.

L'homme, âgé de 62 ans, est aussi soupçonné d'avoir participé à une minoration similaire d'émoluments de M. Ghosn de 2015 à 2018.

Lui-même dément toute malversation.

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, reste de son côté en prison sur de nouvelles charges, concernant cette fois l'abus de confiance: la justice a décidé dimanche de prolonger sa garde à vue jusqu'au 1er janvier au moins.

Des piétons passent devant un écran de télévision sur lequel apparaît le visage de de Greg Kelly, ancien bras droit de Carlos Ghosn, le 21 décembre 2018 à Tokyo, au Japon
Des piétons passent devant un écran de télévision sur lequel apparaît le visage de de Greg Kelly, ancien bras droit de Carlos Ghosn, le 21 décembre 2018 à Tokyo, au Japon ( Kazuhiro NOGI / AFP/Archives )

Dans une vidéo mise en ligne, la femme de Greg Kelly évoquait "la possibilité qu'il soit libéré le jour de Noël". "Il doit être opéré rapidement pour cause de douleurs cervicales", avait expliqué Dee Kelly, s'inquiétant "d'une détérioration de sa santé".

Elle avait par ailleurs dénoncé "un complot international, une trahison de certaines dirigeants de Nissan pour prendre le contrôle" du constructeur japonais.

Peu après l'arrestation des deux hommes, Nissan avait démis M. Ghosn de la présidence du conseil d'administration et M. Kelly de ses fonctions de représentation.

Carlos Ghosn demeure en revanche PDG du groupe français Renault et de l'alliance formée avec les japonais Nissan et Mitsubishi Motors, devenue le premier ensemble automobile mondiale.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

Les marchés actions européens évoluent en hausse à l’approche de la mi-séance. Les investisseurs ont repris espoir quant à une possible résolution du conflit commercial entre la Chine et les…

Publié le 18/01/2019

Casino bondit de 6,55% à 38,58 euros, après avoir publié des chiffres d’activité rassurants pour le quatrième trimestre, dans un contexte économique marqué par le mouvement des " Gilets…

Publié le 18/01/2019

Ryanair recule en Bourse de 1,87% à 9,88 euros, après avoir lancé un nouveau « profit warning » pour son exercice 2018-2019 qui s’achèvera fin mars. La compagnie aérienne à bas coûts…

Publié le 18/01/2019

Après le report aux Etats-Unis...

Publié le 18/01/2019

Nissan et Mitsubishi ont déclaré vendredi que Carlos Ghosn, leur ancien président, avait indûment reçu une rémunération avoisinant les 8 millions d'euros via leur filiale commune aux Pays-Bas…