En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
+0.46 %
5 443.00
+0.39 %
SBF 120 PTS
4 358.59
+0.42 %
DAX PTS
12 765.94
+0.82 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
-0.19 %
Nikkei PTS
22 794.19
-

Italie: Whirlpool gèle pendant un an la suppression de 500 emplois

| AFP | 265 | Aucun vote sur cette news
Un accord
Un accord "sur la suspension des licenciements" a finalement été conclu vendredi ( SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Le groupe d'électroménager américain Whirlpool a accepté vendredi de geler pendant un an la suppression de quelque 500 emplois sur un site près de Turin, dans le nord de l'Italie.

Whirlpool avait annoncé le 10 janvier la fermeture en 2018 du site de Riva di Chieri, qui produit des compresseurs pour réfrigérateurs, entraînant la suppression de 497 emplois sur 537.

Le ministre du Développement économique, Carlo Calenda, était monté au créneau, critiquant vivement Whirlpool et sa filiale Embraco qui a décidé de délocaliser la production en Slovaquie.

Il avait un temps suspendu les négociations avec Embraco, dénonçant "la totale irresponsabilité de l'entreprise".

Un accord "sur la suspension des licenciements" a finalement été conclu vendredi lors d'une réunion au ministère, s'est félicité M. Calenda.

Jusqu'à fin 2018, "les salariés recevront la totalité de leurs salaires, il n'y aura pas de temps partiel ou de réduction d'horaire", a-t-il noté, en se disant "satisfait".

L'accord représente "un pas important dans le cadre d'un esprit renouvelé de collaboration entre Whirlpool (...), les syndicats et les institutions italiennes", a indiqué de son côté le groupe dans un communiqué.

Le dossier était devenu emblématique en Italie, qui vote dimanche lors d'élections législatives. Les Italiens ont le sentiment de ne pas profiter de la légère reprise économique dans le pays.

Sur ce dossier, M. Calenda a demandé à la Commission européenne de vérifier s'il y avait eu une "utilisation illégale d'aides d'Etat en faveur d'Embraco" par la Slovaquie. La Commission a indiqué qu'elle vérifierait si les règles avaient été respectées.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Le RevPar (Revenu par chambre) s'établit à 262,29 euros...

Publié le 18/07/2018

L'environnement de marché demeure très porteur pour Voltalia au Brésil...

Publié le 18/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires de HighCo au 1er semestre 2018 s'élève à 89 ME...

Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...