En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.02 %

Iran: Mogherini appelle le Congrès américain à respecter l'accord nucléaire

| AFP | 240 | Aucun vote sur cette news
La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, au Luxembourg, le 16 octobre 2017
La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, au Luxembourg, le 16 octobre 2017 ( JOHN THYS / AFP/Archives )

La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé mardi le Congrès américain, lors d'une visite à Washington, à "respecter" l'accord sur le nucléaire iranien mis en cause par Donald Trump.

Le président américain a refusé le 13 octobre de "certifier" cet accord historique conclu en 2015: sans le dénoncer formellement, cette procédure envoie la balle dans le camp du Congrès, invité à durcir le texte par Donald Trump qui menace d'un retrait pur et simple des Etats-Unis si ses demandes ne sont pas satisfaites.

Des parlementaires américains ont fait savoir qu'ils préparent une proposition de loi aux contours encore flous.

"Ce que j'ai dit aux gens au Capitole c'est que les Etats-Unis doivent respecter l'accord, et j'ai des garanties de leur part, de plusieurs acteurs, que c'est exactement l'esprit dans lequel ils travaillent", a dit Federica Mogherini après des rencontres avec des représentants du Congrès. "J'ai eu des indications claire que l'intention est de faire en sorte que les Etats-Unis continuent de respecter l'accord", a-t-elle insisté lors d'une conférence de presse.

L'émissaire de l'Union européenne n'a toutefois pas voulu commenter le contenu de la proposition de loi en préparation, qui s'apparenterait selon plusieurs observateurs à une renégociation unilatérale, et donc à une violation, de l'accord signé par Téhéran avec les grandes puissances (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni et Allemagne).

"Renégocier n'est pas une option", pas même "une partie de l'accord", a-t-elle seulement prévenu.

"C'est un moment délicat", "le travail est toujours en cours" et "nous ne voulons pas interférer" dans le débat politique interne aux Etats-Unis, a-t-elle poursuivi. Mais "évidemment nous sommes prêt à discuter" du "contenu", l'Union européenne est "prête" à "accompagner les législateurs américains" à "trouver des solutions compatibles avec le respect de l'accord", a-t-elle glissé.

Outre leur dénonciation des visées jugées "déstabilisatrices" de Téhéran au Moyen-Orient, Washington reproche à l'accord de Vienne le fait que certaines restrictions sur les activités nucléaires sont censées être levées progressivement à partir de 2025. L'administration Trump voit dans ces "sunset clauses" la preuve que le texte ne fait que repousser le jour où l'Iran détiendra l'arme atomique.

"L'accord n'a pas de +sunset clause+", a protesté Federica Mogherini. "Il y a différentes dispositions" qui "ont des durées variées", certaines sont "pour toujours", a-t-elle plaidé: "l'article 3 de l'accord dit que l'Iran ne développera jamais une arme nucléaire".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...

Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...