5 383.84 PTS
+0.29 %
5 390.00
+0.40 %
SBF 120 PTS
4 282.77
+0.00 %
DAX PTS
12 990.10
-
Dowjones PTS
23 163.04
+0.02 %
6 092.62
+0.00 %
Nikkei PTS
21 457.64
+0.04 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Introductions en Bourse: un premier semestre prometteur

| AFP | 240 | Aucun vote sur cette news
Le marché des introductions en Bourse s'annonce prometteur, l'Europe retrouvant même la faveur des investisseurs internationaux
Le marché des introductions en Bourse s'annonce prometteur, l'Europe retrouvant même la faveur des investisseurs internationaux ( PIERRE CANON/THOMAS LOHNES / AFP/Archives )

Après une année 2016 particulièrement morose, les planètes semblent s'aligner au premier semestre pour le marché des introductions en Bourse, l'Europe retrouvant même la faveur des investisseurs internationaux que la politique avait rendu frileux.

ALD en France (1,16 milliard d'euros levés), Delivery Hero en Allemagne (près d'un milliard d'euros), Allied Irish Banks (AIB) en Irlande (3 milliards d'euros)... Les opérations de grande ampleur se sont multipliées sur les six premiers mois de l'année, signe incontestable d'un regain d'intérêt des entreprises pour la Bourse.

"A l'échelle mondiale, quasiment 38 milliards de dollars ont été levés sur cette période, soit une augmentation de plus de 100% par rapport à 2016", relève auprès de l'AFP Cyril Court, directeur du marché primaire pour l'Europe chez HSBC France. Pour le Vieux Continent, "on atteindra probablement environ 18 milliards d'euros au premier semestre", poursuit-il, contre 15,2 milliards en 2016.

Cet optimisme retrouvé profite aussi à la France, même si le premier semestre a été lesté par des incertitudes sur l'issue de l'élection présidentielle.

Jusqu'à fin juin, 11 entreprises ont été cotées sur la Place de Paris pour 1,8 milliard d'euros levés au total.

"Euronext a déjà accueilli 15 entreprises au premier semestre sur toutes les places, un peu plus qu'au premier semestre 2016, avec cependant une baisse des montants d'environ 15% à 2,7 milliards", explique à l'AFP Stéphane Boujnah, le directeur général d'Euronext, qui chapeaute les Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne.

Euronext a accueilli 15 entreprises au premier semestre sur toutes les places
Euronext a accueilli 15 entreprises au premier semestre sur toutes les places ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

Toutefois, "le nombre d'entrées en Bourse a évolué favorablement avec un retour des opérations de taille significative", nuance-t-il.

Les élections françaises et néerlandaises n'ayant, contrairement aux craintes des marchés, pas donné de majorité à des partis anti-européens, l'horizon s'est éclairci ces dernières semaines.

La morosité de 2016 semble donc bel et bien oubliée et 2017 pourrait s'afficher comme une bonne cuvée, avec un certain nombre d'opérations d'ampleur dans les tuyaux d'ici la fin de l'année.

- Afflux de liquidités -

"L'Europe est de retour, c'est +the place to be+", estime ainsi Marc Lefèvre, associé France du cabinet EY.

"Les investisseurs sont rassurés. Le flux net de liquidités vers l'Europe est positif pour la 12e semaine consécutive", relève-t-il auprès de l'AFP.

"Les flux sortants sur les actions européennes étaient de quasiment 100 milliards d'euros sur la première moitié de 2016 alors que nous avons des flux entrants de 60 milliards cette année", note de son côté Cyril Court.

Outre un regain de confiance dans la stabilité européenne, les indicateurs macroéconomiques en amélioration dans la région jouent en faveur des actifs plus risqués, sans oublier une politique monétaire demeurant accommodante de ce côté de l'Atlantique.

Enfin, les niveaux de valorisation des sociétés européennes, s'ils sont bons, restent néanmoins moins élevés qu'aux Etats-Unis.

"C'est un bon moment pour entrer en Bourse. L'élection présidentielle française a été le catalyseur de plusieurs tendances de fond qui vont se poursuivre", confirme Stéphane Boujnah.

"Les investisseurs, notamment américains, qui étaient assez prudents en début d'année, sont maintenant très actifs dans les opérations en cours et à venir", commente pour l'AFP Igor Donnio, responsable de l'activité des marchés de capitaux pour BNP Paribas.

Et les sociétés pourraient être d'autant plus encouragées à franchir le pas que celles qui ont tenté l'aventure au premier semestre ont globalement été bien reçues.

Ainsi, les actions des groupes français Balyo et de Prodways ont attiré des demandes 6 à 7 fois plus importantes que prévu, souligne Marc Lefèvre.

Carrefour a donné fin juin le coup d'envoi de l'introduction en Bourse de ses activités au Brésil
Carrefour a donné fin juin le coup d'envoi de l'introduction en Bourse de ses activités au Brésil ( MYCHELE DANIAU / AFP/Archives )

Certaines entreprises pourraient profiter de ce vent porteur pour se tourner vers l'étranger, à l'image de Carrefour qui a donné fin juin le coup d'envoi de l'introduction en Bourse de ses activités au Brésil, valorisées entre 7,9 et 10 milliards d'euros.

Sans oublier des privatisations potentielles, une solution que le gouvernement irlandais a choisie pour AIB.

En France, "la plupart des actifs les plus importants sont déjà cotés", rappelle le patron d'Euronext, qui dit néanmoins s'attendre à "des volumes d'émission significatifs liés au programme de privatisation que veut engager le gouvernement". Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a d'ailleurs annoncé mercredi d'importantes cessions d'actifs de la part de l'Etat dans les prochains mois.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 06/09/2017

Harvest, éditeur de logiciels pour les métiers du conseil financier et patrimonial, a vu son bénéfice net chuter de 40,1% au premier semestre, à 790 000 euros. Son résultat d'exploitation a…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Paris, le 20 octobre 2017  Cette année encore et pour la 12ème année consécutive, Bourse Direct obtient la note maximale de 5/5 pour son offre bourse. Les experts…

Publié le 20/10/2017

Le groupe cherche à répondre aux inquiétudes du régulateur européen concernant

Publié le 20/10/2017

Le groupe de BTP Léon Grosse a choisi entre sa cotation sur Euronext Access (ex-Marché Libre) et l'article 10 de ses statuts :Directoire et Conseil...

Publié le 20/10/2017

Inside Secure affiche 11,4 millions de dollars de chiffre d'affaires au troisième trimestre en repli de -5%, mais avec +296% de croissance du chiffre...

CONTENUS SPONSORISÉS