En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 962.93 PTS
-1.58 %
4 941.00
-1.98 %
SBF 120 PTS
3 929.53
-1.56 %
DAX PTS
12 901.34
-0.71 %
Dow Jones PTS
27 868.55
-0.1 %
11 134.75
-0.39 %
1.184
+0.18 %

INSEE : L'économie française devrait se contracter de 9% cette année, mais...

| Boursier | 486 | Aucun vote sur cette news

L'économie française, qui s'est "assez nettement" redressée près de deux mois après le début du déconfinement, devrait se contracter de 9% cette...

INSEE : L'économie française devrait se contracter de 9% cette année, mais...
Credits Reuters

L'économie française, qui s'est "assez nettement" redressée près de deux mois après le début du déconfinement, devrait se contracter de 9% cette année, selon une nouvelle estimation publiée mercredi par l'Insee.
Le produit intérieur brut de la France devrait chuter de 17% au deuxième trimestre selon l'Insee - une estimation identique à celle établie en juin- et il devrait ensuite rebondir d'environ 19% au troisième trimestre.

Les estimations de pertes d'activité des mois passés ont été légèrement révisées du fait de la publication progressive des indicateurs conjoncturels d'activité portant sur cette période : indice de production industrielle et indice de production dans les services notamment. Toutefois, l'ordre de grandeur des pertes d'activité pendant le confinement demeure toujours autour de 30% pour un mois complet de confinement.

Au rebond

Pour le mois de juin et compte tenu des informations et données disponibles au 8 juillet, l'activité économique continuerait de se reprendre : la perte se limiterait à 12% par rapport à une situation "normale", après -22% en moyenne en mai et -30% en avril. L'endiguement plus rapide qu'anticipé de l'épidémie, la relative bonne reprise de la consommation des ménages et le retour progressif au travail contribueraient à cette reprise relativement rapide.
La reprise de l'activité se matérialiserait dans l'ensemble des branches de l'économie Cette poursuite de la reprise de l'activité économique s'observe dans l'ensemble des branches dans lesquelles l'activité était autorisée.

La perte d'activité économique serait notamment divisée par deux dans la construction par rapport à avril (-31% en juin contre -61% en avril) reflétant la reprise des chantiers. Dans l'industrie, la perte d'activité ne serait plus "que" de 14%, soit deux fois moins qu'au coeur de la crise au mois d'avril. Cette remontée bénéficie de la reprise du travail et du rétablissement de la consommation des ménages, mais la production industrielle resterait encore affectée notamment par une demande internationale toujours anémiée et d'importants stocks à écouler. Ce serait en particulier le cas de l'industrie automobile, dont la reprise récente des immatriculations de véhicules neufs à leur niveau d'avant crise pourrait avoir été satisfaite par l'écoulement des stocks.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2020

Les Bourses européennes ont clôturé dans le rouge vendredi sur fond de regain d’inquiétudes concernant la crise sanitaire et son impact sur la reprise économique. Le secteur du tourisme a été…

Publié le 14/08/2020

14h30 aux Etats-UnisIndice manufacturier de la Fed de New-York en août16h00 aux Etats-UnisIndice de confiance NAHB des constructeurs immobiliers en aoûtsource : AOF

Publié le 14/08/2020

ADPLe groupe aéroportuaire publiera son trafic du mois de juillet.source : AOF

Publié le 14/08/2020

CNP Assurances a annoncé la conclusion avec Caixa Seguridade d’un protocole d’accord, qui donnera lieu à la signature d’un accord de distribution exclusive avec Caixa Seguridade d’une durée…

Publié le 14/08/2020

Compte tenu de la recrudescence du nombre de cas de Covid-19, le Royaume-Uni a décidé d'imposer dès samedi une quarantaine de 14 jours aux personnes arrivant d’un certain nombre de pays et…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne