En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.92 PTS
-2.02 %
5 251.00
-2.19 %
SBF 120 PTS
4 172.22
-2.01 %
DAX PTS
11 364.17
-1.61 %
Dowjones PTS
25 502.32
-1.77 %
7 326.06
-2.23 %
1.130
-0.01 %

Indonésie: l'espoir s'amenuise pour les mineurs prisonniers d'une mine d'or effondrée

| AFP | 199 | Aucun vote sur cette news
Des équipes de sauvetage tentent de retrouver des survivants dans une mine d'or illégale effondrée dans le nord de l'île de Célèbes, le 28 février 2019
Des équipes de sauvetage tentent de retrouver des survivants dans une mine d'or illégale effondrée dans le nord de l'île de Célèbes, le 28 février 2019 ( UNGKE PEPOTOH / AFP/Archives )

Dix-neuf survivants et les corps de 9 mineurs ont été extraits d'une mine d'or illégale effondrée la semaine dernière dans le nord de l'île de Célèbes, ont indiqué lundi les autorités indonésiennes qui redoutent que plusieurs dizaines de personnes soient encore prisonnières du site.

Les équipes de secours voient leurs efforts ralentis par le terrain très escarpé, un sol instable et des puits très étroits. Et l'espoir de retrouver des survivants s'amenuise depuis l'accident causé mardi par un glissement de terrain.

Sutopo Purwo Nugroho, le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes, a expliqué qu'il était difficile d'estimer le nombre exact de mineurs qui pourraient être encore prisonniers de la mine illégale.

Les survivants de la catastrophe ont donné des chiffres très différents : "certains ont dit 30, 50, 60 personnes, ou même 100 personnes, puisqu'au moment (de l'accident) beaucoup se trouvaient dans le puits principal" mais "il y avait aussi un nombre inconnu de personnes dans des puits secondaires", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Les efforts de recherches vont se poursuivre pendant une semaine, mais les autorités ne mentionnent plus désormais de tentatives de faire parvenir des vivres et de l'eau à d'éventuels survivants.

Les familles des disparus ont autorisé les recherches avec des moyens mécaniques - plus rapides mais plus risqués - la semaine dernière, alors que les sauveteurs creusaient initialement avec des pelles.

Les secours ont réussi à dégager l'une des entrées des puits dimanche mais n'ont pas trouvé de survivant.

L'accident s'est produit dans une mine de Bolaang Mongondow, une région dans laquelle cinq mineurs avaient déjà péri en décembre dans l'accident d'une mine d'or illégale.

Il a été provoqué par l'effondrement soudain de poutres et d'étais en raison de l'instabilité des sols.

L'archipel indonésien compte une multitude de mines d'or illégales qui ne respectent aucune des normes de sécurité officielles.

En 2016, 11 mineurs étaient morts dans une coulée de boue dans une mine illégale de la province de Jambi dans l'île de Sumatra. Un an auparavant, 12 personnes avaient été tuées sur l'île de Java dans l'effondrement d'un puits de mine d'or désaffecté où elles prospectaient illégalement.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de l’activité Tapis de « Blesk InCare » en Russie. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 22/03/2019

L'assemblée générale mixte des actionnaires d'Argan a approuvé la distribution d’un dividende 2018 de 1,35 euro par action, avec option pour le paiement du dividende en action (sur la totalité…

Publié le 22/03/2019

Au 31 décembre 2018, la trésorerie s'élevait à 3,5 ME

Publié le 22/03/2019

L’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d’Elior Group a décidé de distribuer un dividende de 0,34 euro par action, au titre de l’exercice clos le 30 septembre 2018 et a offert aux…

Publié le 22/03/2019

L'Olympique Lyonnais confirme que des discussions exclusives ont été engagées avec l'ASVEL SASP, pour une prise de participation minoritaire au sein...