En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.68 %
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.140
+0.11 %

Inde: sous pression, le gouvernement baisse le prix des carburants

| AFP | 332 | Aucun vote sur cette news
L'Inde baisse les taxes sur les carburants pour tenter d'apaiser la colère de la population
L'Inde baisse les taxes sur les carburants pour tenter d'apaiser la colère de la population ( Dibyangshu SARKAR / AFP )

Le gouvernement indien a baissé jeudi les taxes sur les carburants pour tenter d'apaiser la colère de la population.

Après une forte hausse ces derniers mois du fait d'un pétrole plus cher et d'une roupie au plus bas, le prix à la pompe pour l'essence et le diesel a été baissé de 2,50 roupies (0,029 euro) par litre.

Le ministre des Finances Arun Jaitley a indiqué que ce montant se décompose en 1,50 roupie de baisse de droits d'accise et 1 roupie de manque à gagner pour les distributeurs de carburants.

Il a aussi vivement encouragé les gouvernements de chaque Etat indien à baisser la TVA sur les carburants de 2,50 roupies supplémentaires, pour permettre aux consommateurs de bénéficier d'un rabais total de 5 roupies par litre.

Dans la capitale New Delhi, le litre d'essence coûtait jeudi environ 84 roupies (0,99 euro).

Les prix élevés des carburants ont durement frappé les budgets des familles de la classe moyenne dans tout le pays alors que New Delhi peine à contenir l'inflation.

En septembre, des milliers d'Indiens avaient manifesté à travers le pays contre la hausse des prix des carburants, à l'appel de l'opposition au gouvernement nationaliste hindou de Narendra Modi, qui a en ligne de mire les élections générales de 2019.

Des formations d'opposition emmenées par le parti du Congrès affronteront dans les urnes l'année prochaine le Bharatiya Janata Party (BJP) du Premier ministre Modi.

Un certain nombre d'élections dans plusieurs Etats indiens sont également prévues d'ici la fin de l'année.

La roupie indienne a atteint dernièrement des plus bas historiques face au dollar, sur fond de glissade persistante des monnaies émergentes. Elle valait jeudi 73,81 pour un dollar.

L'Inde importe deux tiers de son pétrole, libellé en dollars, pour répondre à ses gigantesques besoins énergétiques. La remontée des cours du brut, conjuguée à la faiblesse de sa monnaie, renchérit la facture pour l'Inde et déséquilibre un peu plus la balance de ses comptes courants.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…