5 427.19 PTS
-
5 421.5
-0.11 %
SBF 120 PTS
4 324.77
-
DAX PTS
13 183.53
-
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
+0.00 %
Nikkei PTS
22 855.03
-0.05 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Impôt à la source: impact de 310 à 420 millions d'euros pour les entreprises

| AFP | 226 | Aucun vote sur cette news
Le ministère de l'Économie et des Finances, à Paris
Le ministère de l'Économie et des Finances, à Paris ( JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives )

Le coût du passage au prélèvement de l'impôt à la source pour les entreprises devrait se situer entre 310 et 420 millions d'euros, selon un rapport transmis mardi aux parlementaires.

Cette charge peut être "atténuée" par une série de mesures adéquates, d'après ce rapport réalisé à la demande du gouvernement par l'Inspection générale des finances (IGF) avec l'appui d'un cabinet d'audit privé.

Le coût de cette réforme est ainsi inférieur au 1,2 milliard d'euros évoqué au début de l'été dans un autre rapport réalisé pour la délégation sénatoriale aux entreprises.

"Plus de 70%" du coût de la réforme provient "de la valorisation des ressources internes qui seraient mobilisées pour le paramétrage des logiciels, la formation des utilisateurs et la communication auprès des salariés", souligne par ailleurs le ministère de l’Économie et des Finances mardi dans un communiqué.

Or "cette charge peut être atténuée par un plan de communication adéquat de l'administration", ajoute le ministère.

Le rapport de l'IGF, décidé par Bercy en raison des craintes formulées par le patronat, hostile à cette réforme perçue comme une "nouvelle contrainte", avance également des propositions pour alléger les modalités et les règles de gestion pour les collecteurs.

"Elles visent notamment à permettre aux employeurs d'appliquer le taux de prélèvement du salarié dès le premier mois d'embauche, évitant ainsi le recours au taux par défaut", et "à renforcer le dispositif d'accompagnement des employeurs", notamment "grâce à un kit de démarrage" fourni aux collecteurs dès 2018, détaille Bercy.

La réforme du prélèvement à la source, votée par l'ancienne majorité dans le cadre du budget 2017, devait à l'origine entrer en vigueur le 1er janvier 2018. Mais le gouvernement avait annoncé au début de l'été son report, le temps de réaliser une série d'audits sur "la robustesse technique" du dispositif.

Outre l'évaluation de l'IGF, deux rapports ont ainsi été réalisés, portant l'un sur les résultats du test mené pendant l'été auprès de 600 entreprises et l'autre sur des dispositifs alternatifs à la réforme.

Le premier "a permis de détecter des anomalies techniques et de les corriger pour stabiliser le dispositif de mise en œuvre du prélèvement à la source", assure Bercy.

Le second conclut que les solutions alternatives au prélèvement à la source "ont pour effet d'alléger la charge induite pour les collecteurs", mais "ne procurent pas aux contribuables des bénéfices équivalents à une véritable contemporanéité de l'impôt sur le revenu", ajoute le ministère.

Le gouvernement prévoit désormais "de tirer les conséquences" de ces rapports dans le projet de loi de finances rectificative présenté en fin d'année.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 13/12/2017

Le patron d'Airbus Tom Enders lors d'une interview accordée à l'AFP à Amsterdam, le 12 avril 2017 ( Aurore Belot / AFP/Archives )Le patron d'Airbus Tom Enders a assuré mardi à l'AFP que son…

Publié le 13/12/2017

Le président américain Donald Trump le 11 décembre 2017 à Washington ( SAUL LOEB / AFP )Donald Trump a dénoncé mardi les "histoires inventées" des femmes qui l'accusent de comportements…

Publié le 12/12/2017

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson à Washington le 12 décembre 2017 ( MANDEL NGAN / AFP )Les Etats-Unis sont prêts à s'asseoir à la table des négociations avec la Corée du Nord…

Publié le 12/12/2017

Wall street hésite à l'ouverture ( / AFP/Archives )La Bourse de New York, portée par l'espoir d'avancées au Congrès sur le projet de réforme fiscale, a emmené le Dow Jones (+0,49%) et le…

Publié le 12/12/2017

Fibre: SFR renonce à une couverture de l'ensemble du territoire français ( ERIC PIERMONT / AFP )SFR, filiale du groupe de médias et télécoms Altice, abandonne son projet de "fibrer" tout le…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Cette acquisition enrichit l'écosystème des microcontrôleurs STM32 avec un environnement de développement intégré (IDE) de premier plan La première offre consolidée est…

Publié le 12/12/2017

L'endettement financier net au 30 septembre 2017 ressort à 4,6 ME...

Publié le 12/12/2017

L'admission des actions nouvelles au nominal de 0,18 euro sur le marché Euronext Paris sera demandée...

Publié le 12/12/2017

La société tiendra un symposium consacré à la nouvelle voie métabolique découverte par le Dr. Catherine Llorens-Cortes...

Publié le 12/12/2017

Ensemble, ces 2 entités ont commercialisé 1.134 véhicules en 2016, dont 51% de véhicules neufs et 49% de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires cumulé de 13,5 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS