En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 810.74 PTS
-
4 808.00
+0.46 %
SBF 120 PTS
3 832.83
-
DAX PTS
10 931.24
+0.36 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
-0.02 %
1.140
+0.01 %

"Il y a du pain?": à Cuba, le manque de farine met la patience des habitants à rude épreuve

| AFP | 333 | Aucun vote sur cette news
Un homme sort d'une boulangerie à La Havane, le 13 décembre 2018
Un homme sort d'une boulangerie à La Havane, le 13 décembre 2018 ( YAMIL LAGE / AFP )

Oswaldo, un habitant de La Havane, s'est levé tôt pour aller acheter du pain pour le petit déjeuner, mais il n'en a pas trouvé. Le lendemain non plus. "On dit que les minoteries sont cassées", raconte-t-il. Depuis plusieurs jours, trouver du pain à Cuba met la patience des habitants à rude épreuve.

Dans le livret d'alimentation délivré par le gouvernement socialiste, chaque Cubain a droit à un pain par jour pour cinq centimes de peso (0,002 cents de dollar). Mais les habitants complètent généralement cette ration en achetant un autre pain à 10 pesos (environ 40 cents de dollar).

"Il y a du pain ?" demande une femme depuis le trottoir au responsable d'une boulangerie du centre historique de la capitale. "Je suis arrivée à 7H00 du matin, on m'a dit de revenir à 11H30. Puis à 12H30 et maintenant ils me disent à 14H00", raconte-t-elle, en cherchant un peu d'ombre pour patienter. Dans la chaleur, une quarantaine de personnes forment déjà une file d'attente.

Des Cubains font la queue devant une boulangerie de La Havane, le 13 décembre 2018
Des Cubains font la queue devant une boulangerie de La Havane, le 13 décembre 2018 ( YAMIL LAGE / AFP )

La scène se répète dans d'autres coins de la ville. "On nous a dit qu'il n'y avait pas de farine, donc je n'ai pas pu prendre de pain et je suis venue jusqu'ici (dans une autre boulangerie). Je suis une personne âgée, mais imaginez si je ne mange pas... Je dois manger quelque chose", explique Alicia, 65 ans, dans le quartier de Diez de Octubre, avant de repartir finalement avec un pain sous le bras.

Les minoteries en panne

Des employés d'une boulangerie à La Havane, le 13 décembre 2018
Des employés d'une boulangerie à La Havane, le 13 décembre 2018 ( YAMIL LAGE / AFP )

A la télévision, la ministre de l'Industrie alimentaire, Iris Quiñones, a expliqué que les retards dans les importations de pièces de rechange destinées aux minoteries avaient rendu difficile la production locale de farine. Le blé importé arrive bien jusqu'à Cuba, mais ne peut pas être transformé.

L'île possède six grands moulins. Trois ont des difficultés de production en raison d'un manque de pièces de rechange. Celui de Cienfuegos (centre), qui fabrique presque la moitié de la farine produite sur l'île, ne recevra les pièces nécessaires que début 2019.

"Ces derniers jours ont été les plus tendus de l'année pour l'approvisionnement, ce qui nous a contraints à puiser dans nos faibles stocks", a expliqué Mme Quiñones.

Un homme sort d'une boulangerie de La Havane, le 13 décembre 2018
Un homme sort d'une boulangerie de La Havane, le 13 décembre 2018 ( YAMIL LAGE / AFP )

Selon la ministre, dès le début de 2018, le gouvernement, voyant que la production nationale serait en baisse, "a dû dégager des financements non prévus pour importer les 30.000 tonnes de farine qui ne seraient pas produites dans l'année".

Le déficit total de farine pour l'année sera finalement de 70.000 tonnes, ce qui signifie qu'environ 40.000 tonnes vont faire défaut. Les entreprises privées, autorisées depuis dix ans, sont également touchées par les difficultés d'approvisionnement.

"Rester tranquille et patienter"

Une femme achète du pain dans une boulangerie de La Havane, le 13 décembre 2018
Une femme achète du pain dans une boulangerie de La Havane, le 13 décembre 2018 ( YAMIL LAGE / AFP )

Dans les années 1990, Cuba a connu de graves difficultés économiques après la chute de l'Union soviétique, son principal partenaire commercial, alors que le blocus des États-Unis se poursuivait. Les pénuries alimentaires étaient alors généralisées.

L'île importe aujourd'hui la quasi totalité des produits de consommation et les pénuries alimentaires ne sont pas rares, en fonction des arrivées de denrées dans les ports.

Il faut "rester tranquilles et faire preuve de patience. Nous avons déjà traversé des moments difficiles, pourquoi nous ne traverserions pas cette pénurie de pain ?", lance Matilde Carrazana, 70 ans, devant une boulangerie où elle attend d'acheter son pain de 10 pesos.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/01/2019

La Première ministre britannique Theresa May devant les députés, le 16 janvier 2019 à la Chambre des Communes à Londres ( HO / PRU/AFP )La Première ministre britannique Theresa May a…

Publié le 16/01/2019

Les forces spéciales protégent des civils, le 15 janvier 2019, près d'un complexe hôtelier de Nairobi, attaqué par des jihadistes. ( Luis TATO, Luis TATO / AFP )Les forces de sécurité…

Publié le 16/01/2019

Wall Street finit en hausse soutenue par les banques ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )Wall Street a clôturé en hausse mercredi, aidée par les géants bancaires Goldman Sachs et Bank of America…

Publié le 16/01/2019

Nabil Fekir exulte après avoir offert l'égalisation à l'OL sur la pelouse de Toulouse, le 16 janvier 2019 ( Pascal PAVANI / AFP )Menés 2 à 0 à moins de vingt minutes…

Publié le 16/01/2019

L'ex-chargé de mission de l'Elysée Alexandre Benalla le 19 septembre 2018 à Paris, avant une audition de la Commission du Sénat ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )Des scoops pour la reprise des…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse   Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social      Dijon, le 16 janvier 2019…

Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse     Bilan semestriel du contrat de liquidité de Crossject au 31/12/2018      Dijon, le 16 janvier 2019     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ;…

Publié le 16/01/2019

  Genève (Suisse) - le 15 janvier 2019 : WISeKey International Holding Ltd (WIHN.SW) (« WISeKey »), société de premier plan dans le domaine de la cybersécurité et…

Publié le 16/01/2019

Au titre de son premier trimestre 2018/2019, Manutan a affiché un chiffre d'affaires de 192,6 millions d'euros, une croissance de 2,9% par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. "La…

Publié le 16/01/2019

Elis annonce avoir finalisé l’acquisition de 100 % de Metropolitana en Colombie. Le groupe, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires d’environ 4 millions d’euros, dispose de deux usines…