5 541.99 PTS
+0.28 %
5 552.0
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 432.20
+0.27 %
DAX PTS
13 463.69
+0.22 %
Dowjones PTS
26 214.60
+0.55 %
6 906.28
+1.05 %
Nikkei PTS
23 959.30
+0.60 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Hulot "toujours très inquiet" sur des traités comme le Ceta

| AFP | 324 | Aucun vote sur cette news
Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, face à des agriculteurs qui manifestent sur les Champs-Élysées à Paris le 22 septembre 2017
Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, face à des agriculteurs qui manifestent sur les Champs-Élysées à Paris le 22 septembre 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

Nicolas Hulot a déclaré vendredi sur Europe 1 qu'il était "toujours très inquiet sur des traités comme le Ceta" qui "au lieu de nous protéger nous exposent".

Le traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, qui suscite la contestation persistante des ONG et de certaines organisations professionnelles, est entré en application provisoire jeudi dans sa quasi-totalité.

"J'étais très inquiet - et je le suis toujours - sur des traités comme le Ceta qui sont des traités qui, au lieu de nous protéger, nous exposent", a dit le ministre de la Transition écologique et solidaire.

Nicolas Hulot a rappelé avoir été "à l'origine d'une commission qui précise, valide ou infirme les risques que nous soupçonnions". "Ces risques ont été bien identifiés, ce qui prouve que nous avions raison les uns et les autres d'être inquiets".

Mais "le processus était tellement lancé qu'à moins d'avoir vraiment un incident diplomatique que nous ne souhaitons pas avec le Canada, c'était difficile" (ndlr: d'empêcher l'entrée en vigueur de l'accord).

"Pour autant, il y a les Belges qui ont saisi la Cour européenne et puis il y aura le Parlement qui devra le ratifier" , a-t-il poursuivi.

"Maintenant que l'on a identifié tout cela, maintenant que ce traité est mis sous surveillance, on va regarder les étapes d'après".

L'entrée en vigueur du Ceta est "une leçon pour l'avenir", selon lui. "Il ne faut plus de traité qui soit en contradiction avec nos objectifs".

"L'Europe, pas à pas, érige des règles environnementales et sociales. Ces traités qui ne sont pas des traités de justes échanges mais des traités de libre échange au mauvais sens du terme, il faut dorénavant être beaucoup plus vigilant" à leur égard, a-t-il estimé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2018

Bigben anticipe pour le 4e trimestre 2017-2018 un chiffre d'affaires du même ordre qu'au 4e trimestre 2016-2017...

Publié le 22/01/2018

Les résultats, qui seront présentés le 31 mai 2018, devraient confirmer la pertinence du modèle économique

Publié le 22/01/2018

Les coûts encourus et refacturés au 4e trimestre seront encaissés au cours du 1er trimestre 2018. En outre, au cours du trimestre, Poxel a reversé à Merck Serono un pourcentage à deux…

Publié le 22/01/2018

Orientis Gourmet est un groupe français créé en 2001 spécialisé dans les thés et infusions premium...

Publié le 22/01/2018

"Les Etats-Unis et l'Asie représentent des marchés à fort potentiel"...

CONTENUS SPONSORISÉS