5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Hulot: réduire la part du nucléaire à 50% est inatteignable

| AFP | 169 | Aucun vote sur cette news
La centrale nucléaire du Tricastin (Drôme), le 10 octobre 2017
La centrale nucléaire du Tricastin (Drôme), le 10 octobre 2017 ( PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives )

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a qualifié mercredi de "totem" l'objectif de réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité à 50% en 2025 et a affirmé que "beaucoup savaient (qu'il) n'était pas atteignable".

"Tous les interlocuteurs que j'ai, dans mes services, à l'Ademe, chez RTE, (des) spécialistes de l'énergie, savaient" que ce ne serait pas possible "sauf dans une brutalité excessive", a déclaré M. Hulot sur BFMTV et RMC.

"On s'était fixé un totem, mais on ne s'est pas mis en situation d'y parvenir", a-t-il ajouté, jugeant que la réduction de 75% à 50% de la part de l'électricité d'origine nucléaire, inscrite dans la loi de 2015 sur la transition énergétique, était "impossible, sauf (...) à renier tous nos engagements climatiques".

"On aura à fermer des réacteurs, l'objectif de 50% sera maintenu, il sera réalisé, probablement décalé dans le temps", a indiqué le ministre, estimant que "très probablement il faudra reporter (l'échéance) à 2030 (...) au plus tard à 2035".

"J'ai un an pour regarder tous ces scénarios", a indiqué le ministre, qui "va travailler avec l'ensemble des acteurs, les syndicats, les élus, les ONG".

"Dans un an, nous aurons une visibilité très claire du nombre de réacteurs que nous allons avoir à fermer", qui "sera probablement entre 17 et 25", a poursuivi M. Hulot.

La centrale alsacienne de Fessenheim "sera fermée dans le quinquennat" et "on va en profiter pour en faire un cas d'école", a-t-il affirmé.

Par ailleurs,"il faut qu'on ferme les centrales à charbon en 2022", a souligné M. Hulot, assurant que le gouvernement "va maintenir" cet objectif.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS